Vie Portuaire
Le port du Havre ouvre au public ses postes d’observations d’oiseaux

Actualité

Le port du Havre ouvre au public ses postes d’observations d’oiseaux

Vie Portuaire

Le 21 novembre, le port du Havre a officiellement ouvert au public ses postes d’observation du reposoir sur dune de Port 2000. Celui-ci est situé en partie dans l’Espace Préservé de Port 2000. Cette zone d’origine artificielle est constituée de terrains gagnés sur l’estuaire depuis 1972 et aménagés en chambre de dépôt de dragages ; les réserves de sable y étaient utilisées selon les besoins liés aux aménagements du port. Une végétation s’y est développée de façon spontanée, sans gestion spécifique. Le reposoir a été construit entre octobre 2001 et février 2002 et ce fut d'ailleurs le premier chantier réalisé dans le cadre de Port 2000. Il a été achevé avant même le démarrage des travaux portuaires. Les postes d’observation à oiseaux ont, quant à eux, été installés en 2005. Jusqu’ici réservés aux groupes, ils sont désormais ouverts au grand public.

Dès 1999, les premiers inventaires effectués pour le projet de Port 2000 ont montré qu’une zone à l’Est accueillait des espèces patrimoniales, rares et protégées (par exemple l’Orchidée Liparis de Loesel, des amphibiens, des oiseaux). Le port du Havre a alors décidé de retirer cet espace de 70 hectares du projet et d’y mettre en place une gestion environnementale, l’Espace Préservé, dans lequel vient partiellement s’inscrire le reposoir sur dune. Celui-ci a pour objectif d’accueillir de nombreux cortèges d’oiseaux de l’estuaire dont les limicoles, petits échassiers parmi lesquels le Courlis, l’Avocette élégante et l’Huitrier pie. Si les résultats ont pu, au départ, apparaître décevants en raison de difficultés liées à la gestion des niveaux d’eau, ils sont désormais particulièrement positifs et conformes aux attentes : depuis 2002, 81 espèces ont été dénombrées, dont 43 depuis 2012 ; 450 comptages et 850.000 passages d'oiseaux ont été effectués ; depuis quelques années, l’Avocette élégante, espèce emblématique de l’estuaire, nidifie sur le site. En 2016, une évaluation du travail des quatre dernières années sera effectuée. 

 

 

Port du Havre