Défense
Le porte-avions USS Harry S. Truman reprend la mer

Actualité

Le porte-avions USS Harry S. Truman reprend la mer

Défense

Mardi, le Carrier Strike Group du porte-avions Harry S. Truman (HSTCG) a quitté la base américaine de Norfolk en Virginie. Fort de 6500 marins, il se compose donc du CVN 75, de son groupe aérien embarqué (Carrier Air Wing One) et de plusieurs bâtiments d’escorte. Le CAW-1 est composé de neuf unités. Il comprend des chasseurs multi rôles F/A 18E/F Super Hornet, des avions de guerre électronique et de guet aérien EA-18G Growler et E2D Hawkeye et enfin des hélicoptères Seahawk. Le porte-avions Truman aura notamment à ses côtés un croiseur de classe Ticonderoga, l’USS Normandy (CG 60)  et deux destroyers de classe Arleigh Burke, dont le premier de la série, l’USS Arleigh Burke (DDG-51) et l’USS Forrest Sherman (DDG 98). 

 

Le navire à son départ de Norfolk (© US NAVY)

Le navire à son départ de Norfolk (© US NAVY)

Le destroyer USS Forrest Sherman, au large de Brest en 2013 (© MICHEL FLOCH)

Le destroyer USS Forrest Sherman, au large de Brest en 2013 (© MICHEL FLOCH)

 

L’USS Harry S Truman sort d’une période d’immobilisation d’un peu plus d’un mois. Au printemps, il avait été déployé dans l’Atlantique et au Moyen-Orient. Il a notamment fait escale à Marseille le 21 juin et a participé quelque temps après à des exercices avec l’aéronautique navale française au large de la Bretagne. Des Rafale Marine ont effectué des touch and go sur son pont d’envol.

 

Touch and go d'un Rafale Marine sur l'USS Harry S. Truman en juillet dernier (© US NAVY / THOMAS GOOLEY)

Touch and go d'un Rafale Marine sur l'USS Harry S. Truman en juillet dernier (© US NAVY / THOMAS GOOLEY)

 

Alors que les tensions en Méditerranée orientale sont fortes avec un important déploiement naval russe en cours près de la Syrie, l’US Navy renvoie un groupe aéronaval en mer et parle de la validation de son concept de « Dynamic Force Employment ». Il s'agit officiellement d'une évolution des habituelles rotations de la marine américaine pour rendre ses mouvements moins prédictibles. Ainsi le retour à Norfolk le 21 juillet dernier s'est déroulé après seulement trois mois de mission, moitié moins que d'ordiinaire. Au cours des prochaines semaines, le groupe aéronaval du CVN 75 s’entraînera notamment en Atlantique avec celui d’un autre porte-avions, l’USS Abraham Lincoln (CVN 72). Il n'y pas plus de précisions sur le reste du planning, si ce n'est que le Truman va évoluer au sein de la zone de responsabilité de la VIème flotte de l’US Navy, active en Europe et en Méditerranée. 

Cinquième des six unités de la sous-classe Theodore Roosevelt, précédées par les trois Nimitz et suivies par les Ronald Reagan puis Georges H. W. Bush et maintenant les nouveaux porte-avions de la classe Ford, l’USS Harry S. Truman a fêté ses 20 ans il y a un mois, puisqu’il est entré en service en juillet 1998.

 

L'USS Harry S. Truman, navigant cet été avec la frégate Hessen (© US NAVY / THOMAS GOOLEY)

L'USS Harry S. Truman, navigant cet été avec la frégate Hessen (© US NAVY / THOMAS GOOLEY)

 

Long de 332.8 mètres pour une largeur maximale de 78 mètres et un déplacement en charge atteignant 104.000 tonnes, le CVN 75 est équipé de deux réacteurs nucléaires, sa puissance de 205.900 kW lui permettant d’atteindre la vitesse de 32 nœuds. Armé par 6500 marins, groupe aérien embarqué compris, le bâtiment peut mettre en œuvre 68 avions et hélicoptères.

 

us navy