Marine Marchande
Le porte-conteneurs Maersk Gironde change de pavillon

Actualité

Le porte-conteneurs Maersk Gironde change de pavillon

Marine Marchande

L'un des deux porte-conteneurs de Maersk immatriculés au Registre International Français (RIF) a perdu son pavillon tricolore. Le 14 janvier, le Maersk Gironde, un navire de 4300 EVP entré en service en 2002 et exploité entre l'Asie et l'Australie, est passé sous pavillon danois. Ce changement a été effectué par la compagnie à l'issue de la période d'engagement de 8 ans liée au GIE fiscal, ancien système d'aide destiné notamment à favoriser la construction et l'exploitation de navires sous pavillon français. A l'heure actuelle, Maersk Maritime n'exploite donc plus qu'un seul porte-conteneurs immatriculé au RIF, le Maersk Garonne, dont le GIE fiscal arrive à échéance au mois de juillet. Il n'est donc pas à exclure que ce bâtiment change lui aussi de registre à plus ou moins brève échéance. « Aucune décision n'est prise », explique toutefois Philippe Berge, directeur de Maersk Maritime. « Le dépavillonnement à l'été du Maersk Garonne n'est, en effet, pas une certitude. Car la compagnie a, en 2002, a opté pour la taxe au tonnage, ce qui lui impose d'exploiter 100 % de ses navires sous pavillon français jusqu'à la fin 2012 ».
Son dernier autre navire, le pétrolier Maersk Newton, ayant été transféré chez Maersk Tankers, il ne lui reste donc plus que le Garonne pour répondre à cet engagement. Le groupe A.P. Moller Maersk devra donc peser les avantages et les inconvénients, notamment au plan financier, d'un éventuel dépavillonnement du Maersk Garonne.
D'un point de vue social, ces changements suscitent évidemment des inquiétudes chez les personnels. Le retrait du Gironde a fait passer les effectifs de navigants français de 25 à 19. « Mais il n'y a pas eu de suppression de postes. Certains navigants, qui avaient une expérience au pétrole, ont été transférés vers Maersk Tankers, qui exploite les ex-navires sous pavillon français de Bröstrom », note Philippe Berge. Pour mémoire, Maersk Tankers exploite actuellement 10 pétroliers sous pavillon français (dont le Newton) et emploie environ 140 marins français.

Maersk | Actualité du groupe maritime danois