Marine Marchande
Le porte-conteneurs Rokia Delmas en feu

Actualité

Le porte-conteneurs Rokia Delmas en feu

Marine Marchande

Un incendie s'est déclaré lundi à bord du Rokia Delmas, échoué depuis le 24 octobre devant l'Ile de Ré. Jugé irrécupérable, le porte-conteneurs voit ses superstructures découpées, afin d'être allégé puis remorqué. C'est au cours d'une opération d'oxydécoupage du pont 4 que le sinistre s'est déclaré. Au pont inférieur, le feu a pris sur des plaques de contreplaqué, reliquat de la cargaison débarquée les semaines précédentes. Aussitôt, les bouteilles d'oxygène et d'acétylène ont été transférées sur la barge Missing Link, ainsi que le personnel qui ne présentait aucune utilité à bord. En plus des moyens de lutte contre l'incendie présents sur le Rokia Delmas, des moyens supplémentaires ont été dépêchés, avec trois hélicoptères, deux équipes de pompiers et de marins pompiers de Brest et La Rochelle, ainsi que le remorqueur Abeille Languedoc. Contenu en fin d'après-midi, le feu était maîtrisé mardi matin, la coque du porte-conteneurs ayant été arrosée par le remorqueur Bison.

CMA CGM, propriétaire du navire, a confié aux sociétés Smit, Scaldis et Les Abeilles International le traitement du Rokia Delmas, déclaré perte totale par les assureurs. Le plan prévoit un allègement du bateau par le découpage des superstructures, au dessus du pont 3. Après la dépollution de la coque et le déchargement de la majeure partie de la cargaison, les opérations de pré-découpage de la partie arrière du château et des appendices, comme le mât ou le guindeau, ont commencé le 9 mars. Les morceaux de ferraille, déposés sur un ponton équipé d'un dispositif de protection de l'environnement, sont traités à La Rochelle. Une fois le navire allégé, la coque, qui présente une large brèche, sera remorquée dans le même port pour être renforcée et réparée. Ces mesures permettront d'assurer un transfert en toute sécurité vers le port retenu pour la déconstruction.

Pollution en mer et accidents