Défense
Le porte-hélicoptères Atlântico est arrivé au Brésil

Actualité

Le porte-hélicoptères Atlântico est arrivé au Brésil

Défense

Le nouveau bâtiment de projection brésilien Atlântico, ex-HMS Ocean de la Royal Navy, est arrivé en fin de semaine dernière au Brésil. Il vient de traverser l’océan Atlantique, en provenance du Royaume-Uni. Apte au service opérationnel selon la marine brésilienne, il est désigné officiellement sous le terme de Porte-Hélicoptères Polyvalent, avec A 140 comme numéro de coque.

 

L'Atlântico à Rio de Janeiro (© MARINE BRESILIENNE)

L'Atlântico à Rio de Janeiro (© MARINE BRESILIENNE)

L'Atlântico (© MARINE BRESILIENNE)

L'Atlântico (© MARINE BRESILIENNE)

 

Retiré du service le 27 mars dernier au sein de la flotte britannique, qui l'aura donc employé pendant à peine 20 ans, ce bâtiment, opérationnel depuis septembre 1998, a fini prématurément sa carrière dans la Royal Navy pour des raisons budgétaires. C'est le Brésil qui a donc décidé de s'en porter acquéreur pour environ 84 millions de livres, le navire ayant encore un beau potentiel.

 

L'ex-HMS Ocean (© ROYAL NAVY)

L'ex-HMS Ocean (© ROYAL NAVY)

 

Long de 203 mètres pour une largeur de 34 mètres et un déplacement de près de 22.000 tonnes en charge, il offre d’importantes capacités aéronautiques. Il peut embarquer une vingtaine d’hélicoptères de manœuvre et d’attaque. Sa plateforme peut aussi recevoir le convertible américain MV-22 Osprey. En plus de son équipage de 285 marins et des personnels du groupe aérien (180), l’Atlântico pourra également loger jusqu’à 500 hommes de troupe pour une courte durée et dispose de garages pour du fret et 40 véhicules. Ils peuvent être débarqués par des portes latérales ou une rampe à l’arrière, pouvant être prolongée par un ponton flottant à partir duquel des engins amphibies réalisent alors une noria entre la côte et le bateau au mouillage. L’Atlântico dispose aussi de petits chalands de type LCVP sous bossoirs pour le transport de personnel et de fret léger. L'armement est constitué d'artillerie légère. Par contre, le système Phalanx dont il était auparavant doté à l’avant du pont d’envol a été débarqué.

 

Six hélicoptères (JetRanger, Seahawk et Super Puma) disposés le long du pont (© MARINE BRESILIENNE)

Six hélicoptères (JetRanger, Seahawk et Super Puma) disposés le long du pont (© MARINE BRESILIENNE)

Fusiliers marins sur l'Atlântico (© MARINE BRESILIENNE)

Fusiliers marins sur l'Atlântico (© MARINE BRESILIENNE)

 

Avec le rachat à la France, en 2015, du transport de chalands de débarquement Siroco, devenu Bahia, le Brésil se dote d’un nouvel outil de projection pour un coût modéré. Les deux bâtiments sont relativement récents et ont démontré leur utilité et leur polyvalence au sein de la Marine nationale et de la Royal Navy.

 

L'Atlântico (ex-HMS Ocean) et le Bahia (ex-Siroco) au large du Brésil (© MARINE BRESILIENNE)

L'Atlântico (ex-HMS Ocean) et le Bahia (ex-Siroco) au large du Brésil (© MARINE BRESILIENNE)

Marine brésilienne