Défense
Le porte-hélicoptères d'assaut Makin Island poursuit ses essais

Actualité

Le porte-hélicoptères d'assaut Makin Island poursuit ses essais

Défense

Livré le 16 avril dernier par les chantiers Ingalls de Pescagoula, l'USS Makin Island (LHD 8) poursuit ses essais en vue d'une admission au service actif, prévue au mois d'octobre. Le huitième et dernier porte-hélicoptères d'assaut du type Wasp a fait le tour de l'Amérique du sud pour rejoindre sa base de San Diego. Long de 257.3 mètres pour une largeur de 42.67 mètres, ce navire affiche un déplacement de 42.450 tonnes de charge, soit l'équivalent du porte-avions français Charles de Gaulle. Par rapport à ses aînés, le Makin Island présente diverses modifications. Au niveau de la propulsion, il dispose de deux turbines à gaz GE LM 2500 (vitesse max de 22 noeuds) et deux moteurs électriques pour les vitesses jusqu'à 12 noeuds. Extérieurement, la principale différente réside dans le design de l'îlot, avec deux cheminées inclinées sur tribord. Cette disposition a pour but de réduire la gêne occasionnée par les échappements sur les mouvements de l'aviation. Doté de systèmes d'artillerie multitubes Phalanx et de missiles ESSM, le Makin Island pourra embarquer 25 à 45 avions et hélicoptères, dont les MV-22 Osprey et les futurs avions à décollage court et appontage vertical F-35 B.

Le Makin Island (© NORTHROP GRUMMAN)
Le Makin Island (© NORTHROP GRUMMAN)

Le Makin Island aux chantiers Ingalls, en août 2006 (© NORTHROP GRUMMAN)
Le Makin Island aux chantiers Ingalls, en août 2006 (© NORTHROP GRUMMAN)

 MV-22 Osprey (© USD NAVY)
MV-22 Osprey (© USD NAVY)

 F-35 B (© LOCKEED-MARTIN)
F-35 B (© LOCKEED-MARTIN)

US Navy / USCG