Défense
Le Prairial heurté par un navire taïwanais

Actualité

Le Prairial heurté par un navire taïwanais

Défense

La frégate française, basée dans l’océan Pacifique, a été abordée, vendredi dernier, par un palangrier taïwanais. L’accident s’est produit vers 8 heures du matin dans le port de Papeete. Le Shinglung 216 était en manœuvre d’appareillage à proximité immédiate du Prairial, amarrée en zone de réparations navales. La frégate de surveillance a été touchée sur l’avant, sous la tourelle de 100mm. Par chance, les avaries sont relativement minimes. « Aucun blessé n’est à déplorer, seuls des dégâts matériels extérieurs sont à constater. La gendarmerie maritime s’est rendue sur les lieux de l’accident et a recueilli les premiers éléments nécessaires à l’enquête », précise le commandement de la marine française dans la zone Pacifique. Pour réparer le bâtiment, l’atelier militaire de la flotte a été mobilisé tout le week-end.
Navire océanique destiné aux longues patrouilles outre mer, le Prairial doit appareillé en milieu de semaine de Papeete pour une mission de trois mois. Longue de 93,50 mètres pour un déplacement de 2950 tonnes à pleine charge, le Prairial est le second d’une série de six navires livrés à la Marine nationale entre 1992 et 1994. Construits selon les normes « marine marchande », ces bâtiments sont équipés de deux missiles antinavires Exocet MM 38, d'une tourelle de 100 mm, de deux canons de 20 mm et d'un hélicoptère. Armés par une centaine de marins, ils peuvent franchir 10.000 nautiques à 15 nœuds.
Le Floréal et le Nivôse sont basés à La Réunion, le Prairial à Papeete, le Ventôse à Fort-de-France, le Vendémiaire à Nouméa et le Germinal à Brest.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française