Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le premier B2M poursuit ses essais avant son départ pour Nouméa

Défense

Premier des quatre nouveaux bâtiments multi-missions (B2M) de la Marine nationale, le D’Entrecasteaux a quitté fin décembre le chantier Piriou de Concarneau pour se positionner à Brest. De là, il poursuit ses essais et surtout des expérimentations et qualifications avant de partir vers la Nouvelle-Calédonie, où il sera basé. Son appareillage pour Nouméa, où il est très attendu afin de remplacer le bâtiment de transport léger (Batral) Jacques Cartier, désarmé en 2013, est prévu au printemps.

Le D’Entrecasteaux, qui a connu sa première cérémonie des couleurs le 16 octobre, lors de sa prise de commandement par le capitaine de corvette Bariller, comptera deux équipages de 23 marins qui se relaieront à bord afin d’offrir au bâtiment une disponibilité plus grande. Ainsi, il pourra naviguer 250 jours par an et, grâce à son importante autonomie, sera en mesure de réaliser des missions d'un moins sans ravitaillement et avec 40 personnes à son bord.

En cours d’achèvement chez Piriou, le second B2M, qui portera le nom de Bougainville et sera basé en Polynésie française, doit quant à lui rejoindre Brest au printemps et être réceptionné à la fin de l’été en vue de rallier Papeete au quatrième trimestre.

En construction, le Champlain rejoindra la pointe Bretagne à l’automne 2016 avant de partir pour La Réunion, où il est attendu au premier trimestre 2017. Enfin, le quatrième B2M, qui sera basé à Fort-de-France, aux Antilles, doit entrer en service à l’été 2017.

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

 

Des bâtiments polyvalents et endurants

Longs de 65 mètres pour une largeur de 14 mètres et un déplacement de 2300 tonnes en charge, les B2M pourront atteindre la vitesse de 15 nœuds. Armées par un équipage de 20 marins, ces unités destinées à naviguer dans les vastes espaces maritimes ultramarins sont conçues comme des plateformes robustes et endurantes. Pour surveiller et protéger la zone économique exclusive (ZEE) française, les B2M auront de solides moyens de communication, notamment satellitaires, seront dotés de deux mitrailleuses de 12.7mm et pourront mettre en œuvre des embarcations rapides pour les interceptions et contrôles.

Ils pourront aussi assurer des missions d’assistance au profit des populations, par exemple suite à une catastrophe naturelle. A cet effet, leur vaste plage arrière pourra accueillir 6  conteneurs de 20 pieds, manutentionnés à l’aide d’une grue d’une capacité de 12 tonnes à 14 mètres (ou 10 t à 17 m). Ils embarqueront également un petit chaland de débarquement de 8 mètres, qui pourra déposer à terre du matériel et du personnel. Les B2M seront d’ailleurs en mesure de projeter une petite force de 20 personnes avec armes et munitions, par exemple des soldats, gendarmes ou policiers (logements prévus à bord à cet effet, mais aussi pour l’accueil de naufragés ou de ressortissants en cas d’évacuation), ainsi que deux à trois véhicules de type 4x4. Ils pourront également déployer des plongeurs et des équipements sous-marins, y compris des drones.

Les B2M seront, enfin, capables de porter assistance à des navires en difficulté grâce à des moyens de lutte contre les incendies et une capacité de remorquage, avec une traction au point fixe de 30 tonnes. 

Marine nationale Piriou