Construction Navale
Le premier ferry au GNL de Tallink est à flot

Actualité

Le premier ferry au GNL de Tallink est à flot

Construction Navale
Marine Marchande

En pointe sur le marché des grands navires à passagers dotés d'une propulsion au gaz naturel liquéfié, le chantier finlandais Meyer Turku a procédé, le 1er juillet, à la mise à l’eau du Megastar. Il s’agit du nouveau fleuron de la compagnie estonienne Tallink et son premier ferry fonctionnant au GNL. Un navire qui a été conçu et réalisé très vite puisqu’après la signature d’une lettre d’intention en décembre 2014, la commande a été conclue en mars 2015. Les études ont immédiatement débuté, la découpe de la première tôle intervenant le 4 août 2015 et la mise sur cale le 9 février dernier. A l’issue de son achèvement à flot et de ses essais en mer, le Megastar doit entrer en service en février 2017 sur la ligne reliant Tallin à Helsinki.

 

Le Megastar en construction au printemps (© : TALLINK)

Le Megastar en construction au printemps (© : TALLINK)

 

Long de 212 mètres et affichant une jauge de 49.000 GT, le nouveau ferry de Tallink pourra atteindre la vitesse de 27 nœuds. Il est équipé d’une propulsion duale (GNL – fuel) fournie par Wärtsilä, avec trois moteurs 50 DF 12 cylindres et deux de 6 cylindres, deux lignes d’arbres et des hélices à pas fixe. Le navire a bénéficié d’un design de carène innovant, visant à la fois à diminuer la résistance de l’eau et à affronter des conditions de glace. C’est peut-être ce qui explique le fait que les photos du Megastar en cale sèche sont peu nombreuses et surtout très limitées quant aux angles des prises de vue.

 

Vue du Megastar (© : MEYER TURKU)

Vue du Megastar (© : MEYER TURKU)

 

Capable d’accueillir jusqu’à 2800 passagers, le Megastar présente une longueur et une capacité similaires au plus grand ferry de la flotte de Tallink, le Baltic Queen, livré par le chantier finlandais de Rauma en avril 2009.

Permettant à la compagnie estonienne de répondre au durcissement de la règlementation en matière d’émissions polluantes, le Megastar représente un investissement de 230 millions d’euros, partiellement financé par la vente du Superstar (2008), pour 91.5 millions d’euros, à Corsica Ferries. 

 

Le Viking Grace (© : VIKING LINE)

Le Viking Grace (© : VIKING LINE)

 

Après les ferries, les paquebots 

Quant à Turku, il confirme avec ce navire son développement sur le marché des grands navires à passagers fonctionnant au GNL. Alors que le Megastar est son second ferry doté d’une propulsion duale après le Viking Grace de la compagnie finlandaise Viking Line (2012), le constructeur va maintenant passer aux paquebots. Il devrait, en effet, lancer dans les prochains mois la construction du premier des deux géants commandés par Costa Croisières dans le cadre du projet Excellence. Ces mastodontes de 337 mètres de long pour 47 mètres de large afficheront une jauge de 183.200 GT et seront dotés de 2600 cabines, avec une capacité maximale de 6600 passagers, soit la plus importante au monde. Livrables à partir de 2019, les Excellence seront les premiers paquebots dotés de moteurs GNL/fuel. Deux unités dérivées seront parallèlement réalisées pour AIDA Cruises, filiale de Costa Croisières, au chantier Meyer Werft de Papenburg, en Allemagne. 

 

- Voir notre récent reportage sur le chantier Meyer Turku

 

Le projet Excellence (© : COSTA CROISIERES)

Le projet Excellence (© : COSTA CROISIERES)

 

 

 

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)