Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le premier patrouilleur du type Gowind sera baptisé L'Adroit

Défense

Connu jusqu'ici sous le nom de projet Hermès, le premier patrouilleur hauturier du type Gowind, actuellement en assemblage sur le site DCNS de Lorient, servira au sein de la flotte française sous le nom de L'Adroit. C'est ce qu'a annoncé hier l'amiral Pierre-François Forissier, chef d'état-major de la marine. Livrable fin 2011, le bâtiment, construit sur fonds propres par DCNS, sera mis durant trois ans à la disposition de la Marine nationale, qui fournira l'équipage et utilisera la plateforme pour remplir les missions opérationnelles qui lui sont dévolues. L'industriel bénéficiera, quant à lui, du retour d'expérience de L'Adroit, ainsi que d'une plateforme éprouvée à la mer, plus facile à vendre à des clients export.

Vue du futur OPV L'Adroit  (© : DCNS)
Vue du futur OPV L'Adroit (© : DCNS)

Près de 1500 tonnes à pleine charge

Constituant l'entrée de gamme de la famille Gowind, L'Adroit mesurera 87 mètres de long et affichera un déplacement à pleine charge de près de 1500 tonnes en charge. A titre de comparaison, ce bâtiment sera donc plus gros que les avisos du type A69, longs de 80.5 mètres pour un déplacement de 1410 tonnes en charge.
Doté d'un canon de 20mm, de mitrailleuses de 12.7mm et de canons à eau, L'Adroit disposera d'un système de lutte Polaris, d'un radar de veille Scanter, de lance-leurres. Capable d'atteindre 21 noeuds et présentant une autonomie de 8000 nautiques à vitesse économique, il pourra rester trois semaines en haute mer et sera armé par une trentaine de marins (avec une capacité supplémentaire de 30 passagers). Le bâtiment disposera d'une plateforme et d'un abri pour hélicoptère ou drone, ainsi qu'un système de mise à l'eau de deux embarcations rapides par le tableau arrière.

Le torpilleur L'Adroit  (© : MARIUS BAR)
Le torpilleur L'Adroit (© : MARIUS BAR)

Un nom, une histoire

Pour son premier OPV (Offshore Patrol Vessel), la Marine nationale a donc retenu un nom chargé d'histoire. C'est, notamment, celui qui fut porté par l'un des fameux torpilleurs de 1500 tonnes construits durant l'entre-deux guerres. Longs de 107 mètres, les « trois tuyaux », comme on les appelait, étaient particulièrement puissants pour des navires de cette catégorie. Capables de monter à 34 noeuds, ils embarquaient quatre canons de 130 mm, deux canons de 37mm et 6 tubes lances torpilles de 550 mm. Après la série des 12 Bourrasque, la marine réceptionna une version dérivée forte de 14 unités. Premier de cette série et admis au service actif en 1929, L'Adroit, comme ses frères, s'illustra au combat durant la seconde guerre mondiale. Le bâtiment participa notamment à l'évacuation des troupes françaises et britanniques à Dunkerque, opération durant laquelle il est détruit lors d'une attaque aérienne par une bombe allemande. Son nom fut, ensuite, repris pour baptiser l'un des escorteurs côtiers de 53 mètres et 400 tonnes, qui fut mis en service en 1957 et désarmé en 1979.

Naval Group (ex-DCNS) Marine nationale