Construction Navale
Le président de MSC reçu aujourd'hui à l'Elysée

Actualité

Le président de MSC reçu aujourd'hui à l'Elysée

Construction Navale

Dix jours après la signature d'une lettre d'intention pour la réalisation à Saint-Nazaire d'un nouveau paquebot destiné à MSC Cruises, Gianluigi Aponte est attendu ce mercredi midi à l'Elysée. Le président du groupe suisse Mediterranean Shipping Company, maison mère de MSC Cruises, s'entretiendra avec Nicolas Sarkozy. Il sera, évidemment, question de la lettre d'intention, qui doit déboucher sur une commande ferme. Pour autant, une confirmation définitive du contrat n'interviendra pas forcément aujourd'hui. Cette rencontre entre le chef de l'Etat et l'armateur est « une visite de courtoisie », qui s'inscrit « dans le cadre d'un processus normal », l'Etat « étant actionnaire des chantiers », se contente-t-on d'expliquer chez MSC. Détenant 33.34% de STX France, l'Etat, au travers des services de Bercy, a travaillé ces derniers mois avec la compagnie en vue de trouver une solution au financement au projet, vital pour l'avenir des chantiers nazairiens. A l'Assemblée nationale, Christine Lagarde avait indiqué, le 17 février, que l'Etat fournirait « sa garantie » à la commande. « L'Etat est resté totalement mobilisé aux côtés de STX France pour concrétiser cette commande, dans le cadre des dispositifs d'assurance crédit export mis en oeuvre par Coface pour le compte de l'Etat et en tant qu'actionnaire », avait pour sa part précisé, le 24 février, la présidence de la République.
Dérivé des MSC Fantasia et MSC Splendida, livrés en décembre 2008 et juillet 2009, le nouveau paquebot disposera de 1751 cabines. Sa livraison est prévue mi-2012. Le contrat comporterait en outre une option pour un second bateau, a indiqué le 25 février Gianluigi Aponte, présent à Saint-Nazaire pour la livraison du MSC Magnifica (1259 cabines), dernier navire réalisé par STX pour la compagnie.

MSC Cruises Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)