Croisières et Voyages
Le Pride of Aloha transféré chez Star Cruises : Vers la fin de NCL America ?

Actualité

Le Pride of Aloha transféré chez Star Cruises : Vers la fin de NCL America ?

Croisières et Voyages

A la surprise générale, Norwegian Cruise Line a annoncé hier l'arrêt, dans tout juste trois mois, de l'exploitation du paquebot Pride of Aloha au sein de sa filiale NCL America. Le navire de 77.000 tonneaux et 1000 cabines effectuera une ultime croisière, au départ d'Hawaï, le 11 mai prochain. Il sera ensuite basculé dans la flotte de Star Cruises, l'un des deux actionnaires de Norwegian Cruise Line. Pour mémoire, ce navire avait été livré en 1999 par les chantiers Lloyd-Werft et d'abord exploité par Norwegian Cruise Line sous le nom de Norwegian Sky. Il avait ensuite été transformé et rebaptisé, en 2004, à l'occasion du lancement de NCL America. Après une nouvelle refonte destinée, cette fois, à le mettre aux couleurs et aux standards de Star Cruises, le paquebot sera opéré en Asie à compter de l'été 2008. Après son versement à Star Cruises et le retrait du Pride of Hawai'i, actuellement en travaux avant son transfert chez NCL, où il naviguera sous le nom de Norwegian Jade, la filiale américaine ne comptera plus qu'une seule unité. Livré en 2005 par les chantiers allemands Lloyd Werft, le Pride of America (1073 cabines) est pour le moment programmé au départ d'Hawaï jusqu'en avril 2010.

Le pavillon américain nettement moins compétitif que ses concurrents étrangers

Accusant plusieurs dizaines de millions de dollars de pertes en 2006, NCL America est en grande partie responsable des mauvais résultats du groupe depuis deux ans. Lancée en 2004, cette filiale, qui arme ses navires sous-pavillon américain, doit en effet composer avec les contraintes du registre US. Alors que le coût des équipages est plus onéreux, la compagnie ne peut compter sur les juteux bénéfices des casinos embarqués, interdits sur les navires battant pavillon américain. En annonçant le retrait du Pride of Aloha, NCL n'a d'ailleurs pas caché que sa décision était la conséquence « de la concurrence tarifaire exceptionnelle des pavillons internationaux ».
Plus que jamais, l'avenir de NCL America semble donc incertain. Lorsque le fond d'investissement Apollo Management a racheté, l'été dernier, 50% du capital du groupe à Star Cruises (qui conserve l'autre moitié des parts), un plan de relance de la filiale américaine avait été lancé. Les deux actionnaires avaient alors prévu, au cas où la barre ne pourrait pas être redressée significativement, de se partager les Pride of Aloha et Pride of America, à raison d'un navire pour NCL et l'autre pour Star Cruises. Par conséquent, la réduction de la flotte à l'unique Pride of America fait, pour le moins, office de mauvais présage pour l'avenir de NCL America. Très attendus, les résultats du groupe et de sa filiale, pour l'exercice 2007, n'ont toujours pas été publiés.

Norwegian Cruise Line | Toute l'actualité de la compagnie de croisière NCL