Défense
Le programme des nouveaux destroyers australiens en difficulté

Actualité

Le programme des nouveaux destroyers australiens en difficulté

Défense

La presse australienne fait état de difficultés autour du programme des futurs destroyers lance-missiles de la Royal Australian Navy. Le projet accuserait deux ans de retard et des dépassements de coûts de plusieurs centaines de millions de dollars sont évoqués. « Pour des spécialistes, ce projet pourrait devenir le plus grand revers de l'industrie australienne de défense, depuis la construction des sous-marins de la classe Collins dans les années 90. A moins que la situation ne soit rapidement corrigée, cela pourrait constituer un coup très dur pour l'avenir de la construction navale en Australie », affirme le journal The Australian.
Commandés en 2007, les futurs HMAS Hobart, HMAS Brisbane et HMAS Sydney sont dérivés des unités espagnoles du type F100 (Alvaro de Bazan) conçues par Navantia. Ils doivent être réalisés en Australie chez ASC (Osborne), BAE Systems (Melbourne) et Forgacs (Newcastle). La construction de la tête de série, qui a débuté il y a un an, serait donc marquée par des difficultés techniques, des délais supplémentaires et des coûts supérieurs aux prévisions, le gouvernement australien reconnaissant en fin de semaine dernière que le programme était très en retard par rapport au calendrier prévu. D'après les journaux locaux, le ministère de la Défense aurait même retiré une partie du travail confié à BAE Systems pour le redistribuer à d'autres chantiers, y compris Navantia en Espagne, qui devrait finalement livrer une partie des blocs constituant les navires.
Pour mémoire, la mise sur cale du HMAS Hobart doit intervenir en 2013 pour une admission au service actif en 2015. Suivant le calendrier initial, les HMAS Sydney et HMAS Brisbane devaient être livrés en 2016 et 2017, alors qu'un quatrième bâtiment, le HMAS Melbourne, est en option pour une mise en service en 2018. Affichant un déplacement de 6500 tonnes en charge, ces destroyers doivent mettre en oeuvre le système de défense aérienne américain Aegis, ainsi que des missiles surface-air SM2-MR, des missiles antinavire Harpoon, une tourelle de 127mm, de l'artillerie légère, des tubes lance-torpilles et deux hélicoptères.

Marine australienne | Actualité de la Royal Australian Navy