Défense
Le programme du Charles de Gaulle suspendu à la situation au Moyen-Orient
ABONNÉS

Actualité

Le programme du Charles de Gaulle suspendu à la situation au Moyen-Orient

Défense

Le groupe aéronaval (GAN) français doit, comme prévu de longue date, débuter dans les prochaines semaines un nouveau déploiement. Une mission de plusieurs mois au travers de laquelle il doit, normalement, évoluer en Méditerranée et en Atlantique. Le programme envisagé jusqu’ici dans le cadre d’une mission baptisée « Foch » porte dans un premier temps sur un positionnement en Méditerranée orientale. Le GAN, et plus particulièrement les avions du groupe aérien embarqué du Charles de Gaulle, doivent participer de nouveau à l’opération Chammal, pour lutter contre la résurgence de Daech au Levant. Après un mois d’opérations environ, le porte-avions et son escorte doivent retraverser la Méditerranée, franchir Gibraltar et s’engager en Atlantique, pour la première fois depuis 2010. Après une escale à Brest, il doit ensuite, toujours selon ce programme initial, faire route vers le nord de l’Europe et participer à un exercice majeur de l’OTAN, Joint Warrior, planifié du 28 mars au 9 avril au large de l'Ecosse. Des manoeuvres de grande envergure pour lesquelles le porte-avions américain USS Dwight D. Eisenhower est aussi annoncé. Ce dernier est d’ailleurs en phase de remontée en puissance en vue de son déploiement, avec un exercice Computex (C2X) au large de Boston auquel doit participer la frégate française Normandie, partie de Brest en décembre pour son déploiement de longue durée et qui a passé les fêtes à New York. Quant au Charles de Gaulle, dont les deux derniers déploiements en Atlantique remontent à 2005 et 2010, il pourrait évoluer très au nord (il avait franchi pour la première fois le cercle polaire lors de sa dernière mission dans la zone) et

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française