Vie Portuaire
Le projet de grand terminal conteneurs du Verdon soutenu par l’Europe

Actualité

Le projet de grand terminal conteneurs du Verdon soutenu par l’Europe

Vie Portuaire

Dans le cadre du programme de réseau transeuropéen de transport (RTE-T), la Commission européenne a retenu le projet de grand terminal conteneurs du port de Bordeaux. L’Europe va, ainsi, financer la moitié du coût des études, évalué à 1.124 million d’euros. Celles-ci vont se dérouler cette année, les travaux sur le site du Verdon devant débuter dès 2014. A ce titre, le Grand Port Maritime de Bordeaux fera ultérieurement une demande de subvention européenne pour participer au financement des aménagements.

Le projet vise à étendre et développer le terminal conteneurs girondin, qui dispose pour le moment de 600 mètres de quai, avec trois postes et un tirant d’eau de 12.5 mètres, un hangar de 12.000 m² et de vastes disponibilités foncières à vocation industrielle et logistique. Le TCSO (Terminal Conteneurs du Grand Sud-Ouest), dont les caractéristiques finales seront connues à l’issue des études, doit permettre d’anticiper la croissance des volumes de conteneurs en provenance ou à destination de la région bordelaise et du Sud-Ouest en général. Pour cela, il faudra notamment créer une plateforme multimodale comprenant le développement de voies ferrées et probablement de liaisons fluviales pour acheminer les boites.  Au travers de ce projet, le GPMB a pour objectif de « s'adapter aux besoins d'un territoire en pleine expansion et d'une agglomération qui comptera bientôt plus d'un million d'habitants, en répondant aux enjeux du programme RTE-T : réduction de l'impact environnemental du transport, multi-modalité, massification, renforcement du rail et de la navigation intérieure ».

On rappellera qu’en juin dernier, Bordeaux Port Atlantique a également lancé un appel public à candidatures pour l'exploitation des terminaux portuaires du Verdon. Cette consultation permettra de désigner à l'automne le nouveau titulaire de la convention de terminal, qui réalisera les investissements nécessaires pour développer l'activité conteneurs mais aussi l'activité vracs. Le port mènera parallèlement les démarches nécessaires à la mise en place d'un système de transport ferré et/ou fluvial pour relier efficacement le terminal du Verdon à son hinterland, renforçant, là aussi, le potentiel du nouveau TCSO.

 

En 2012, le terminal du Verdon a traité 63.285 EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur), soit une progression de 3000 EVP par rapport à 2011. Un trafic que le GPMB souhaite voir doubler à court terme. 

Port de Bordeaux