Construction Navale
Le Quantum of the Seas émerge de sa forme de construction

Actualité

Le Quantum of the Seas émerge de sa forme de construction

Construction Navale

(Article publié le 13 août) C’est le troisième plus gros paquebot du monde et l’évènement de l’année pour l’industrie de la croisière. Un peu plus de 18 mois après la découpe de sa première tôle, le 31 janvier 2013, et un an après la mise sur cale du premier des 74 blocs constituant sa coque, le Quantum of the Seas est sorti le 13 août de la grande forme de construction couverte du site Meyer Werft de Papenburg. Une journée historique pour le chantier allemand, qui réalise ici le plus grand navire de croisière ayant vu le jour dans le pays.

Long de 348 mètres pour une largeur de 41.4 mètres, le Quantum of the Seas compte 18 ponts et présente une jauge de 167.800 GT. Doté de 2094 cabines et suites, il pourra accueillir 4188 passagers en base double et 4905 en capacité maximale. Comme les Oasis of the Seas et Allure of the Seas, mis en service en 2009 et 2010 et qui, avec leurs 361 mètres de long, 227.000 GT de jauge et 2700 cabines, sont les plus gros paquebots du monde, le Quantum of the Seas présente la particularité d’avoir une livrée bleu ciel pour sa coque, ses superstructures demeurant blanches.

 

 

Le Quantum of the Seas (© : MEYER WERFT)

Le Quantum of the Seas (© : MEYER WERFT)

 

 

Très innovant, ce navire, qui présentera de nombreuses nouveautés (voir notre article détaillé sur le sujet), sera livré fin octobre à la compagnie américaine Royal Caribbean International, filiale du groupe RCCL. Après son inauguration à Southampton, le paquebot gagnera New York, où il sera officiellement baptisé avant de débuter sa saison hivernale avec des croisières vers les Caraïbes. Puis, au printemps 2015, le Quantum of the Seas rejoindra la Chine, devenant le plus grand paquebot exploité jusqu’ici en Asie, qui bénéficiera pour la première fois d’une unité neuve positionnée à l’année dans la région.

D’ici là, l’achèvement du navire va se poursuivre à quai et, en septembre, il descendra la rivière Ems pour gagner la mer du Nord afin de réaliser ses essais.

 

 

Le Quantum of the Seas et deux sections de l'Anthem of the Seas (© : MEYER WERFT)

Le Quantum of the Seas et deux sections de l'Anthem of the Seas (© : MEYER WERFT)

 

 

Dans le même temps, Meyer Werft poursuit la construction de son premier sistership, l’Anthem of the Seas, mis sur cale en novembre 2013 et dont la mise en service est prévue en avril 2015. Pour des questions de place dans la forme de construction, le chantier allemand a réalisé indépendamment deux grandes sections du second navire. La première, longue de 120 mètres, a été mise à flot le 2 juin, libérant une partie de la forme de construction (qui s’étend sur 504 mètres), au fond de laquelle le Quantum of the Seas était assemblé. Cet espace libre a servi à fabriquer une seconde section d’un gabarit équivalent à la première, qui a été extraite du dock couvert juste avant la sortie du navire tête de série.

 

 

Le Quantum et la seconde section de l'Anthem avant leur mise à flot (© : MEYER WERFT)

Le Quantum et la seconde section de l'Anthem avant leur mise à flot (© : MEYER WERFT)

 

 

Maintenant que celui-ci est à son quai d’armement, les deux sections de son premier jumeau vont être remises dans la cale afin d’être soudées et assemblées avec le reste des blocs constituant la coque de l’Anthem of the Seas.

Pour mémoire, Royal Caribbean a passé commande d’une troisième unité de ce type, dont la livraison est prévue au printemps 2016. 

Meyer Werft Royal Caribbean