Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le radar I-Master de Thales embarqué sur le drone Camcopter S-100

Défense

Le Camcopter S-100, drone aérien de la société autrichienne Schiebel notamment conçu pour embarquer sur des bâtiments militaires, a réalisé des essais en vol avec un système radar I-Master de Thales. Ces tests, présentés comme « satisfaisants » par les deux industriels, se sont déroulés le 7 février sur le site d’essais de Schiebel à Wiener Neustadt, en Autriche. « Tous les vols réalisés, chacun durant plusieurs heures, ont démontré avec succès les performances du senseur et la stabilité des transferts de données entre l’opérateur radar et le système I-Master embarqué », affirment Thales et Schiebel.

 

Radar à hautes performances offrant des capacités SAR / GMTI (Synthèse d’ouverture / Indication de cibles terrestres mobile), l’I-Master est adapté à la surveillance tout-temps, ainsi qu’à la détection et à la reconnaissance des objectifs sur des zones étendues, le tout en maintenant une importante distance de sécurité. « Ces essais conduits en partenariat avec Schiebel nous ont permis d’obtenir d’excellents résultats en termes de capacités GMTI et SAR. Ils montrent que le I-Master peut fonctionner sans aucun problème sur ce type de drone VTOL (Vertical Take-Off and Landing, ndlr), répondant ainsi aux exigences spécifiques des plates-formes aériennes sans pilote, sans créer d’interférences ou autre impact opérationnel indésirables », explique le vice-président Renseignement, Surveillance & Reconnaissance de Thales UK.

Selon Eddie Awang, l’I-Master « présente les meilleures performances de sa catégorie, dans un package flexible et adaptable, et offre à un nombre croissant de clients à travers le monde les capacités de haut niveau dont ils ont besoin en fonction de leurs applications – aéronefs à voilure fixe et tournante, drones, et maintenant le Camcopter S-100 de Schiebel. Installé seul ou en complément des capacités qu’offrent les senseurs électro-optiques/infrarouges (EO/IR), l'I-Master améliore considérablement l’efficacité de n’importe quel scénario de surveillance ».

 

 

Le Camcopter S-100 doté d'un radar I-Master (© SCHIEBEL)

Le Camcopter S-100 doté d'un radar I-Master (© SCHIEBEL)

 

 

Un équipement de 30 kg facilement intégré

 

 

Schiebel, de son côté, ajoute une corde à l’arc de son drone aérien. « L’intégration du radar I-Master sur la plate-forme Camcopter S-100 s’est faite sans aucune difficulté, démontrant ainsi la souplesse d’adaptation du drone et du radar. Avec l’I-Master installé, le système a démontré des performances qui ont même dépassé nos attentes  initiales. C’est donc une combinaison qui offre de précieuses capacités en termes de surveillance, de détection et de reconnaissance », note Hans Georg Schiebel, président du groupe autrichien. Pesant seulement 30 kg, l’I-Master permet une installation simple, avec une intégration de type « plug & play ». Il est conçu sur les mêmes bases qu’une tourelle senseur EO/IR standard de 15 pouces, permettant une procédure simple d’agrément et de certification auprès des autorités. Equipé du radar I-Master, le drone Camcopter S-100 offre une imagerie haute-fidélité pour la classification et la localisation à 360° de différents objectifs. Il peut ainsi détecter et localiser avec précision des objectifs mobiles, qu’il s’agisse de véhicules en mouvement ou d’individus se déplaçant à pied.

Ces capacités constituent des ressources efficaces pour différents types d’opérations, comme la sécurité intérieure, la surveillance des frontières, la sécurité des oléoducs et gazoducs, la gestion des incidents/accidents, ou encore la surveillance maritime…

 

 

Camcopter S-100 avec système EO/IR (© SCHIEBEL)

Camcopter S-100 avec système EO/IR (© SCHIEBEL)

 

 

Un UAS testé par plusieurs marines

  

 

Long de 3.1 mètres et présentant un diamètre de rotor de 3.4 mètres, le Camcopter S-100 affiche une masse de 200 kilos, sa charge utile étant de 55 kilos. Capable d’atteindre la vitesse de 120 nœuds et de voler à une altitude de 18.000 pieds, son endurance est importante, puisqu’elle peut atteindre 10 heures avec une charge utile embarquée de 34 kilos, ce qui est le cas d’un système électro-optique ou d’un radar comme l’I-Master. Le rayon d’action est de 200 km à terre comme en mer. Cet UAS (Unmanned Air System) a déjà été vendu à plusieurs forces armées et testé par différentes marines, dont la flotte française. Au sein de la Marine nationale, il a été déployé sur le patrouilleur d’expérimentation L’Adroit, à partir duquel il a mené des missions opérationnelles, par exemple en police des pêches et surveillance de l’immigration clandestine, permettant, notamment, de démontrer l’intérêt d’un tel outil dans le domaine de l’identification. Perdu accidentellement à l’été 2012 au large de l’Afrique, le drone mis en œuvre par la Marine nationale doit, normalement, être remplacé.

 

 

Camcopter S-100 sur L'Adroit, en 2012 (© MARINE NATIONALE)

Camcopter S-100 sur L'Adroit, en 2012 (© MARINE NATIONALE)

Thales Drones