Défense
Le Rafale Marine tire sa première bombe en Afghanistan

Actualité

Le Rafale Marine tire sa première bombe en Afghanistan

Défense

Un avion de combat Rafale de l'aéronavale a tiré le 28 mars une bombe de 250 kilos sur des talibans, qui prenaient à partie des soldats néerlandais déployés en Afghanistan dans le cadre de la Force Internationale d'Assistance et de Sécurité (FIAS). Il s'agissait du tout premier tir en situation de combat du nouvel appareil conçu par Dassault Aviation. Cet engagement a été suivi, dimanche dernier, par un second tir, cette fois opéré depuis un Rafale de l'armée de l'Air au profit de troupes américaines. L'appareil avait décollé de Douchanbe, où sont basés actuellement trois Rafale et trois Mirage 2000 D de l'armée de l'Air. Depuis le mois dernier, la Marine nationale mène, également, de nombreuses opérations depuis le porte-avions Charles de Gaulle, qui croise au sud du Pakistan. Le groupe aérien du bâtiment met en oeuvre 16 Super Etendard Modernisés (SEM) et 12 Rafale, dont trois au standard F2 (air-air et air-sol). Ils sont équipés de bombes guidées laser (GBU) de 250 kilos.
Au total et depuis le 15 mars, 148 missions d'avions d'armes ont été réalisées dans le ciel afghan. Les deux avions de guet aérien Hawkeye du porte-avions ont effectué 17 sorties et les 3 C135 ravitailleurs basés à Manas au Kirghizstan, une trentaine.
Les appareils de l'armée française réalisent une vingtaine de tirs par an en Afghanistan, où les talibans restent très actifs depuis la chute du régime des mollahs.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Aéronautique navale | Toute l'actualité des aéronefs et flottilles de la marine