Défense
Le Rafale standard F3 obtient sa qualification

Actualité

Le Rafale standard F3 obtient sa qualification

Défense

La Délégation générale pour l'armement (DGA) a prononcé le 1er juillet la qualification de la version totalement polyvalente de l'avion Rafale, dénommée standard « F3 ». Les premiers avions produits au standard F3 seront livrés aux forces à partir de début 2009. Les avions déjà en service seront mis à hauteur du nouveau standard, précise la DGA. Le Rafale au standard F2, actuellement en service dans l'armée de l'air et la Marine nationale, permet déjà d'assurer les missions de défense aérienne (avec le missile d'interception Mica) et d'attaque au sol (avec le missile de croisière longue portée Scalp-EG et l'armement AASM pour le tir de précision). Le standard F3 apporte les capacités d'attaque anti-navire (avec le missile Exocet AM39) et de reconnaissance aérienne (avec la nacelle RECO NG), ainsi que de dissuasion nucléaire (avec le missile ASMP-A).

 Rafale équipé de missiles Scalp EG (© : DASSAULT AVIATION / K. TOKUNAGA)
Rafale équipé de missiles Scalp EG (© : DASSAULT AVIATION / K. TOKUNAGA)

 Rafale équipé d'un Exocet AM39 (© : MARINE NATIONALE)
Rafale équipé d'un Exocet AM39 (© : MARINE NATIONALE)

 Rafale Marine avec Nacelle Reco NG (© : DASSAULT AVIATION / V. ALMANZA)
Rafale Marine avec Nacelle Reco NG (© : DASSAULT AVIATION / V. ALMANZA)

Le Rafale est un avion omnirôle, opérationnel par tous temps, de jour comme de nuit, conçu pour assurer toutes les missions actuellement accomplies par différents types d'avions de combat à réaction. Existant en versions monoplace et biplace, il est en service dans la marine depuis 2004 et l'armée de l'air depuis 2006. Le Rafale constituera à terme l'unique avion de la composante aérienne de combat. 120 Rafale ont été commandés à ce jour et 58 ont été livrés (35 à l'armée de l'air et 23 à la marine). L'ensemble du programme porte sur 294 appareils, dont 60 pour la marine, le budget total, études comprises, dépassant 25 milliards d'euros. Les principales sociétés engagées dans ce programme sont Dassault Aviation, Thales, MBDA et Safran.

 Rafale Marine au catapultage (© : DASSAULT AVIATION / V. ALMANZA)
Rafale Marine au catapultage (© : DASSAULT AVIATION / V. ALMANZA)

Le premier déploiement opérationnel du Rafale a été effectué à partir du Charles de Gaulle en 2004 dans le cadre de l'opération Héraclès (participation française à l'opération Enduring Freedom). Les tous premiers avions, au standard F1 (capacité air-air uniquement), avaient toutefois été embarqués dès 2002 sur le porte-avions, lors de son engagement dans les opérations en Afghanistan. Ils ne pouvaient, toutefois, pas mener d'attaque au sol. La marine compte également mettre à niveau ces appareils, au nombre de 9 dans l'aéronautique navale (le 10ème est utilisé par Dassault pour les expérimentations de nouveaux matériels). En attendant ce « retrofit », les Rafale F1 ont été placés sous cocon.
Depuis janvier 2005 le Rafale participe à la permanence opérationnelle au-dessus du territoire français, la flottille 12F de l'aéronautique navale appuyant l'armée de l'Air dans cette mission.
Les Rafale sont aussi engagés, depuis le porte-avions ou la base terrestre de Kandahar, dans des missions d'appui au sol des troupes engagées en Afghanistan.

 Rafale (© : DASSAULT AVIATION / K. TOKUNAGA)
Rafale (© : DASSAULT AVIATION / K. TOKUNAGA)

Aéronautique navale | Toute l'actualité des aéronefs et flottilles de la marine Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française