Défense
Le rapprochement avec Thales coûtera 550 millions d'euros à DCN

Actualité

Le rapprochement avec Thales coûtera 550 millions d'euros à DCN

Défense

Contrairement aux idées reçues, le rapprochement annoncé, jeudi dernier, par Michèle Alliot-Marie et Thierry Breton, n’est en rien une opération blanche pour DCN. L’entreprise publique devra bel et bien sortir de l’argent, entre 500 et 550 millions d’euros pour être précis. Cette information, passée totalement inaperçue, a été confirmée à notre rédaction par DCN et Thales. C’est en fait Denis Ranque qui a vendu la mèche au cours de la conférence de presse annonçant le mariage : « DCN paiera en cash à Thales et Thales paiera en cash à l’Etat », précisait le 15 décembre le président du groupe d’électronique de défense. Curieusement, cette petite phrase n’a pas soulevé d’interrogations particulières. Elle avait pourtant de quoi surprendre puisque, jusque là, personne n’avait évoqué de décaissement du côté de DCN. Depuis des semaines, le scénario ébruité, pour l’entrée de Thales dans le capital de l'industriel, portait sur un paiement par transfert de sociétés, auquel serait ajouté, pour faire le complément, une soulte versée à l’Etat.
Or, la réalité du montage financier est bien différente. En effet,

Naval Group | Actualité industrie navale de défense