Marine Marchande
Le roulier MN Eider débarque des Caesar au Liban

Actualité

Le roulier MN Eider débarque des Caesar au Liban

Marine Marchande

Le nouveau système d'artillerie de l'armée de Terre française est arrivé le 18 janvier à Beyrouth pour son premier déploiement sur le théâtre libanais. Transportés depuis Toulon par le roulier MN Eider, de la Compagnie Maritime Nantaise, cinq Caesar (camions équipés d'un système d'artillerie) ont débarqué dans la livrée blanche des Nations Unies. Véhicule tout terrain de 18 tonnes monté sur un châssis disposant de six roues, le Caesar, développé par Nexter et livré à partir de 2008, dispose d'un canon de 155mm. Facilement déployable sur le champ de bataille, le Caesar peut, en moins de trois minutes, quitter sa position de route et tirer jusqu'à six obus (en moins d'une minute) à une distance pouvant atteindre 40 kilomètres. En clair, le véhicule a déjà quitté sa position lorsque les obus s'abattent sur leur cible, ce qui permet de contrer les tirs de contre-batterie.

Caesar dans le MN Eider (© : EMA)
Caesar dans le MN Eider (© : EMA)

Caesar débarquant du MN Eider à Beyrouth (© : EMA)
Caesar débarquant du MN Eider à Beyrouth (© : EMA)

Caesar débarquant du MN Eider à Beyrouth (© : EMA)
Caesar débarquant du MN Eider à Beyrouth (© : EMA)

Le Caesar remplace l'AUF1, ici en photo (© : EMA)
Le Caesar remplace l'AUF1, ici en photo (© : EMA)


Egalement déployé en Afghanistan, le Caesar remplace, au Liban, les canons autotractés chenillés AUF1 au sein de la Force de réaction rapide (QRF) de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL). « Le déploiement du Caesar permet notamment d'améliorer la mobilité et la capacité de réaction rapide de la FINUL, tout en réduisant les dégradations causées sur les routes par l'emploi de véhicules lourds chenillés », explique l'Etat-major des Armées.
Le remplacement des AUF1 par des Caesar intervient dans le cadre de l'adaptation et la modernisation des moyens de la FINUL qui a déjà vu, le mois dernier, le retrait des chars lourds français.

Rembarquement des Leclerc le 14 décembre (© : EMA)
Rembarquement des Leclerc le 14 décembre (© : EMA)

Rembarquement des Leclerc le 14 décembre (© : EMA)
Rembarquement des Leclerc le 14 décembre (© : EMA)

Rembarquement des Leclerc le 14 décembre (© : EMA)
Rembarquement des Leclerc le 14 décembre (© : EMA)

Rembarquement des Leclerc le 14 décembre (© : EMA)
Rembarquement des Leclerc le 14 décembre (© : EMA)

Ainsi, le 14 décembre, 13 Leclerc ont embarqué à Beyrouth par le MN Eider. A ces moyens s'est substitué un Escadron de reconnaissance, d'intervention et d'appui direct (ERIAD), doté notamment de véhicules blindés légers (VBL) et de véhicules de l'avant blindé (VAB). On notera enfin que la modernisation des moyens français au Liban est également passée, en septembre 2010, par l'arrivée de 14 véhicules blindés de combat d'infanterie (VBCI), nouveaux engins ayant remplacé les AMX 10P. Tous ces engins ont été déployés ou rapatriés via les rouliers affrétés par le ministère français de la Défense et chargés de projeter du matériel et du fret sur les théâtres d'opérations extérieurs.

VBCI au Liban (© : EMA)
VBCI au Liban (© : EMA)

Le MN Eider à Toulon  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le MN Eider à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le MN Eider à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le MN Eider à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)