Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le S-3B Viking fait ses adieux à l’aéronavale américaine

Défense

Plus de 40 ans après sa mise en service sur les porte-avions de l’US Navy, le S-3B Viking a définitivement tiré sa révérence au sein de l’aéronavale américaine. Les deux derniers appareils de ce type ont survolé une dernière fois ensemble, le 12 janvier, la base de Ventura County, en Californie. L’un d’eux, qui était affecté à l’Air Test and Evaluation Squadron 30, va être mis au rebut. Quant au second, il va connaitre une nouvelle vie au sein de la NASA, dont le centre de recherche a acquis en 2005 quatre S-3B. Ces appareils servent aux expérimentations et sont notamment dotés de capteurs environnementaux et de systèmes pour tester les communications satellites.

 

12 janvier: Les deux derniers S-3 de l'US Navy survolent Laguna Peak, près de Ventura County

12 janvier: Les deux derniers S-3 de l'US Navy survolent Laguna Peak, près de Ventura County (© : US NAVY)

 

Successeur du Grumman S-2 Tracker, en service de 1954 à 1976, le Lockheed Martin S-3 Viking a réalisé son premier vol en janvier 1972 et débuté sa carrière en 1974. Conçu pour la lutte anti-sous-marine à partir des porte-avions, cet appareil avait pour mission de détecter et neutraliser des sous-marins et mines. A cet effet, il disposait d’un radar de surveillance maritime, d’un système électro-optique, d’un détecteur d’anomalie magnétique (MAD) et de bouées acoustiques.

 

(© : US NAVY)

(© : US NAVY)

 

Véritable petit avion de patrouille maritime embarqué, le Viking, mis en œuvre par un équipage de quatre personnes, dont un pilote, disposait de quatre points d’emport et pouvait emporter un armement très varié, avec des bombes de 225 kg, des torpilles Mk46, des charges de profondeur et des mines. Il pouvait même, au début de sa carrière, être doté de bombes thermonucléaires B57, dont une variante avait été développée pour la lutte ASM pendant la guerre froide.

 

(© : US NAVY)

(© : US NAVY)

 

En tout, 188 Viking ont été produits par Lockheed Martin, exclusivement pour les besoins de l’US Navy. Dans les années 80, le groupe aérien embarqué des porte-avions américains, qui comptait alors 85 appareils, comprenait traditionnellement 10 S-3. Au milieu des années 2000, suite à la réduction du format des GAE à 68 appareils (lié notamment au retrait du F-14 Tomcat et l’adoption d’un parc homogène d’avions de combat avec les F/A-18 Hornet et Super Hornet), les bâtiments n’emportaient généralement plus que quatre Viking, qui pouvaient en dehors des missions ASM servir au ravitaillement en vol d'autres appareils. Alors que le dernier escadron embarqué de S-3 a été retiré du service en janvier 2009, aucun successeur n’a vu le jour, le projet Common Support Aircraft (CSA), qui visait à remplacer simultanément les S-3, E-2 et C-2 tombant finalement à l’eau. 

 

12 janvier: Les deux derniers S-3 de l'US Navy survolent Laguna Peak, près de Ventura County

12 janvier: Les deux derniers S-3 de l'US Navy survolent Laguna Peak, près de Ventura County (© : US NAVY)

US Navy / USCG