Vie Portuaire
Le Scarlet Lady quitte Marseille après sa mise en peinture

Reportage

Le Scarlet Lady quitte Marseille après sa mise en peinture

Vie Portuaire
Croisières et Voyages

Encore inachevé, le tout premier paquebot de Virgin Voyages a quitté hier matin Chantier Naval de Marseille (CNdM) après avoir passé une dizaine de jours en cale sèche dans la forme 8 des bassins phocéens. Objectif : peindre la coque de cet étonnant navire au design très original, construit par Fincantieri dans son site génois de Sestri Ponente. Ce dernier n’ayant pas de forme disponible pour mener à bien la mise en peinture du Scarlet Lady, les travaux ont été confiés à CNdM. L’occasion pour Mer et Marine de suivre cette opération et de vous proposer ce matin un reportage photo exclusif.

 

Le Scarlet Lady à son arrivée à Marseille le 18 novembre (© : EMMANUEL BONICI)

Le Scarlet Lady à son arrivée à Marseille le 18 novembre (© : EMMANUEL BONICI)

Le Scarlet Lady à son arrivée à Marseille le 18 novembre (© : EMMANUEL BONICI)

Le Scarlet Lady à son arrivée à Marseille le 18 novembre (© : EMMANUEL BONICI)

Le Scarlet Lady dans la forme 8 (© : EMMANUEL BONICI)

Le Scarlet Lady dans la forme 8 (© : EMMANUEL BONICI)

 

Il s’agissait d’une première pour le chantier marseillais, qui n’avait encore jamais travaillé sur un paquebot encore en construction. L’opération était en plus délicate car l’armateur a souhaité une livrée spéciale, avec l’adoption d’une peinture voisine de celle des yachts, brillante et ne laissant que très peu apparaitre les soudures entre les blocs constituant la coque (des marques qui sont généralement très nettes sur les paquebots). On notera d'ailleurs qu'à l'instar des grands bateaux de plaisance, le Scarlet Lady, qui vise un marché plutôt haut de gamme, dispose à la base

Port de Marseille Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien