Marine Marchande
Le Sea-Watch 4 peut accoster en Sicile

Actualité

Le Sea-Watch 4 peut accoster en Sicile

Marine Marchande

Le navire Sea-Watch 4 de l'ONG éponyme va pouvoir accoster à Palerme en Sicile, avec 353 rescapés à son bord. Le bateau, très récemment entré en flotte, s'était porté au secours du Louise Michel dont les capacités avaient été débordées après deux opérations en début de semaine. Le Sea-Watch 4 avait alors pris en charge 150 rescapés du Louise Michel venus s'ajouter aux 201 personnes qu'il avait lui-même assistées. 

Cela faisait 11 jours que le navire attendait un port sûr de débarquement et c'est donc finalement l'Italie qui va l'accueillir. L'ensemble des rescapés et des membres d'équipage vont désormais effectuer une quarantaine dans un navire affrété à cet effet par le gouvernement italien. Les membres de l'ONG allemande ont accueilli la nouvelle avec soulagement tout en manifestant immédiatement leurs inquiétudes de voir leur navire retenu à quai par l'administration italienne, comme le sont actuellement l'Ocean Viking de SOS Méditerranée ou le Sea-Watch 3.

Pour mémoire, l'Union européenne n'a toujours pas réussi à mettre en place un mécanisme de répartition des personnes sauvées en mer. Les Etats riverains accueillent les rescapés au compte-goutte. La situation est extrêmement tendue à Lampedusa, qui accueille plus de 1000 personnes, soit dix fois ses capacités, et  où les habitants menacent désormais de faire une grève générale si Rome ne leur vient pas en aide.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.