Défense
Le second PPA de la marine italienne débute ses essais

Actualité

Le second PPA de la marine italienne débute ses essais

Défense

Mis à l’eau en juin dernier au chantier de Fincantieri de Muggiano, dans la baie de la Spezia, le second des sept nouveaux Pattugliatore Polivalente d’Altura (PPA) de la marine italienne a débuté ses essais en mer. Le Francesco Morosini a, ainsi, appareillé pour la première fois mercredi 4 novembre. Il devrait être livré à la Marina militare au printemps 2021 pour une mise en service programmée en mars 2022. Il s’agit du premier sistership du Paolo Thaon di Revel, que Fincantieri doit livrer cette année en vue d’une mise en service en mai 2021.

 

Le Francesco Morosini appareillant le 4 novembre (© GIORGIO ARRA)

Le Francesco Morosini appareillant le 4 novembre (© GIORGIO ARRA)

Le Francesco Morosini appareillant le 4 novembre (© GIORGIO ARRA)

Le Francesco Morosini appareillant le 4 novembre (© GIORGIO ARRA)

 

Longs de 143 mètres (133 entre perpendiculaires) pour une largeur de 16.5 mètres, ces bâtiments affichent un déplacement d’environ 6300 tonnes en charge. Destinés aux missions liées à l’action de l’Etat en mer (surveillance et contrôle des approches maritimes et de la ZEE, lutte contre les trafics illicites, assistance aux populations sinistrées…) ils sont équipés de deux tourelles, une de 127mm et une de 76mm, deux canons télé-opérés de 25mm et des mitrailleuses. S'y ajoutent des moyens non létaux, comme des systèmes à ultrasons. Un double hangar permettra d’abriter deux hélicoptères AW-101 ou NH90, ainsi que des drones, alors qu’ils disposeront de plusieurs embarcations semi-rigides allant jusqu’à 11 mètres.

Le Paolo Thaon di Revel et le Francesco Morosini adoptent la version « Light » du design PPA, qui sera sur la même base décliné en deux autres modèles plus équipés. La version intermédiaire (Light +), destinée aux mêmes missions avec des capacités de combat supérieures, en particulier en matière d’autodéfense, sera dotée en plus de 16 missiles surface-air Aster 15 et Aster 30, avec la possibilité d’embarquer également des Aster Block 1 pour la défense antimissile balistique. Quant à la version complète (Full), elle bénéficiera en plus de 8 missiles antinavire Teseo et deux lanceurs triples pour torpilles MU90. S’y ajouteront un sonar remorqué et des lance-leurres.

En construction à Riva Trigoso, le troisième PPA (Raimondo Montecuccoli), livrable en 2022, devrait être du type Light + alors que les deux suivants (2023) seront un Full et un Light + (le premier, nommé Marcantonio Colonna, est aussi en construction). Il est pour l’heure prévu qu’un Light + suive en 2024 et un Full en 2025. Le contrat comprend une option pour trois bâtiments supplémentaires, soit un Full, un Light et un Light +.

S’ajoutant aux dix nouvelles frégates multi-missions (FREMM) de la classe Bergamini, ces nouveaux bâtiments vont remplacer les frégates de la classe Soldati et les corvettes de la classe Minerva, déjà désarmées.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien Marine Italienne | Toute l'actualité de la Marina Militare