Vie Portuaire
Le Sénat adopte le plan de relance des ports

Actualité

Le Sénat adopte le plan de relance des ports

Vie Portuaire

Les sénateurs ont adopté, hier, le projet de loi relatif à la relance des ports autonomes français. Le texte, adopté le mois dernier en conseil des ministres, a fait l'objet d'un amendement portant sur la mise en place d'une convention collective dans la manutention d'ici juin 2009. Le transfert vers les opérateurs privés des activités de manutention est, en effet, le gros point de discorde entre le gouvernement et la CGT, qui rejette en bloc la sortie des grutiers et autres personnels techniques du giron des établissements publics. Nicolas Sarkozy, qui avait annoncé la réforme après la grève de mars 2007 à Marseille, a réaffirmé cette semaine sa volonté de voir aboutir la mutation des ports autonomes français, distancés par leurs concurrents européens. Outre le transfert de la manutention au secteur privé, le texte prévoit de réformer la gouvernance des établissements, le projet visant à instaurer un directoire et un conseil de surveillance.
Alors que le projet de loi était examiné au Sénat, la fédération nationale des ports et docks CGT avait appelé hier à une nouvelle journée d'action dans les ports. Marseille, Le Havre, Dunkerque, Nantes Saint-Nazaire, Rouen, Bordeaux et La Rochelle ont tous connu des perturbations.
Suivant le planning fixé par le gouvernement, ports et représentants syndicaux doivent déterminer les modalités du transfert de la manutention d'ici le 31 octobre.
Quant à la loi, après un premier examen au palais du Luxembourg, le texte a pris le chemin de l'Assemblée nationale.

Divers Ports