Défense
Le SNA Perle quitte les Antilles pour rentrer en France

Actualité

Le SNA Perle quitte les Antilles pour rentrer en France

Défense

Le sous-marin nucléaire d'attaque Perle a appareillé samedi dernier de Fort-de-France, après une semaine d'escale en Martinique. Le bâtiment, déployé en Atlantique, doit désormais rejoindre sa base de Toulon, en Méditerranée. L'escale de la Perle aux Antilles a été l'occasion de faire découvrir le sous-marin. Des visites ont été organisées avec les autorités, des groupes scolaires ou encore des missions locales et Pôle Emploi. « Une dizaine de candidats à l'engagement s'est glissée à bord pour une visite guidée. Impressionnés et attentifs à leur environnement, ces jeunes Martiniquais ont posé de nombreuses questions sur la gestion de l'espace, les conditions de vie, le rythme des jours de mer mais aussi sur les métiers des uns et des autres à bord. Avec ou sans diplôme, ils ont déposé des dossiers pour rejoindre prochainement la Marine nationale, intégrer l'École des Mousses, l'École de Maistrance, être Matelot de la Flotte ou Volontaires, pour devenir sous-marinier, mécanicien naval, mécanicien d'armes, plongeur démineur, fusilier marin, navigateur timonier ou encore mécanicien d'aéronautique », explique la marine, qui précise que, depuis le début de l'année, les Antilles ont enregistré plus d'une centaine de candidatures pour la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Martin et St-Barth.
Dernier des six SNA du type Rubis, la Perle est entrée en service en 1993. Long de 73.6 mètres pour un déplacement de 2670 tonnes en plongée, ce sous-marin, doté d'une propulsion nucléaire, est armé par un équipage de 68 hommes. Il peut mettre en oeuvre 14 torpilles lourdes F-17 mod2 et missiles antinavire Exocet SM39 au moyen de quatre tubes de 533mm. Comme ses cinq sisterships, la Perle peut mener des missions de lutte antinavire ou anti-sous-marine, assurer la protection des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins ou d'une force navale de surface, ou encore réaliser des opérations de renseignement.

Marine nationale