Défense
Quels moyens pour ramener le SNA Perle à Cherbourg ?
ABONNÉS

Actualité

Quels moyens pour ramener le SNA Perle à Cherbourg ?

Défense

Pour y être réparé ou démantelé, le sous-marin nucléaire d’attaque Perle, victime d’un grave incendie à Toulon le 12 juin dernier, va revenir à Cherbourg, où il a été construit il y a près de trente ans. Florence Parly a officialisé ce transfert dans une interview parue le 28 septembre chez nos confrères du Parisien : « Il va être déplacé jusqu'à Cherbourg pour achever l'expertise et nous permettre de décider, d'ici quelques semaines, s'il faut investir pour le réparer ou envisager une solution de remplacement », a indiqué la ministre des Armées.

 

Les marins-pompiers luttant contre l'incendie le 12 juin dernier (© MARINE NATIONALE - THIBAUT CLAISSE

Les marins-pompiers luttant contre l'incendie le 12 juin dernier (© MARINE NATIONALE - THIBAUT CLAISSE)

Après le sinistre (© MARINE NATIONALE - BENOIT EMILE

Après le sinistre (© MARINE NATIONALE - BENOIT EMILE)

 

Aucune date n’est encore fixée pour le départ du SNA de Toulon mais une chose est sûre : ce convoyage va constituer une opération inédite pour la Marine nationale. Car le bâtiment, dont la partie avant a été ravagée par les flammes alors qu’il se trouvait en arrêt technique majeur (sans combustible dans son réacteur nucléaire), n’est non seulement pas en mesure de rejoindre seul la pointe du Cotentin, mais pas non plus en remorque. Il va donc falloir le poser

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française