Défense
Le SNA Rubis ne sera bientôt plus brestois

Actualité

Le SNA Rubis ne sera bientôt plus brestois

Défense

Si les sous-marins nucléaires d'attaque français sont, et resteront, basés à Toulon, il en est un qui fréquente depuis maintenant 18 mois la base navale de Brest. Avarié en mars 2007 après avoir touché le fond en Méditerranée, le Rubis avait gagné la Bretagne pour subir des réparations (notamment sur son dôme sonar), chantier réalisé en même temps que sa période d'IE Longue (indisponibilité pour entretien). Entré au bassin 8 de Laninon en août 2007, le SNA en était sorti le 30 mai 2008 pour redevenir opérationnel en juillet. Or, depuis, il semble bien que le bâtiment soit resté en Atlantique. Sans confirmer, ni infirmer, que le Rubis ait pu réaliser des « incursions » en Méditerranée, la marine indique que le SNA, qu'on a pu voir à Brest la semaine dernière, est actuellement en mission opérationnelle en Atlantique. Le SNA ne joue donc pas des « prolongations techniques » à l'Ouest. « Le Rubis est opérationnel, et dans le cycle opérationnel depuis un certain temps », assure-t-on à l'état-major, où l'on précise qu'un SNA est régulièrement déployé en Atlantique. Après un an et demi en Bretagne, le Rubis devrait, toutefois, regagner sa base toulonnaise dans les prochaines semaines.

Marine nationale