Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le SNLE Le Terrible admis au service actif

Défense

Le nouveau sous-marin nucléaire lanceur d'engins français a été admis au service actif le 20 septembre. Basé à l'Ile Longue, face à Brest, Le Terrible a entamé une phase d'entraînement de plusieurs mois qui se conclura par son entrée dans le cycle opérationnel des patrouilles. Quatrième et dernier SNLE du type Le Triomphant, le nouveau bâtiment bénéficie d'importantes améliorations par rapport à ses aînés. Doté de nouveaux moyens électroniques (notamment sur les sonars), il dispose du nouveau système de combat SYCOBS, dont seront également équipés les futurs sous-marins nucléaires d'attaque du type Barracuda. Les capacités de frappes nucléaires du Terrible sont également plus importantes, le bâtiment étant le premier à embarquer le nouveau missile intercontinental M51, d'une portée donnée à 9000 kilomètres. En tout, 16 engins de ce type peuvent être mis en oeuvre par Le Terrible. Les trois premiers sous-marins de la série, qui embarquent des missiles M45, seront mis à niveau du cadet de la famille d'ici 2018. Les travaux d'adaptation sont menés par DCNS, à Brest, et débutent cette année avec la refonte du Vigilant, admis au service actif en 2004. Les travaux devraient durer une trentaine de mois.
Construits par le site DCNS de Cherbourg, les SNLE du type Le Triomphant mesurent 138 mètres de long et présentent un déplacement de 14.335 tonnes en plongée.

Le Terrible (© : MARINE NATIONALE)
Le Terrible (© : MARINE NATIONALE)

Tir de M51 par Le Terrible (© : DGA)
Tir de M51 par Le Terrible (© : DGA)

Marine nationale