Défense
Le SNLE russe Ekaterinburg devrait être réparé d'ici l'été 2014

Actualité

Le SNLE russe Ekaterinburg devrait être réparé d'ici l'été 2014

Défense

Gravement endommagé par un incendie fin décembre, le sous-marin nucléaire lanceur d'engins Ekaterinburg devrait reprendre du service à l'été 2014. C'est ce qu'ont indiqué les autorités russes, qui ont précisé que la marine profiterait des réparations pour moderniser le bâtiment. Mis en service en 1985 et remis à niveau en 2003, l'Ekaterinburg est le second des 6 SNLE du type Delta IV. Long de 166 mètres pour un déplacement de 13.500 tonnes en plongée, ce sous-marin dispose, pour son autodéfense, de 6 tubes de 533mm permettant de lancer des torpilles lourdes et des missiles antinavire. L'armement nucléaire comprend 16 missiles SS- N-23 Sineva, d'une portée de plus de 10.000 kilomètres.
En plus de ces bâtiments, la flotte stratégique russe compte 3 SNLE du type Delta III (trois ont été désarmés entre 2009 et 2011), une classe à laquelle succèdent les nouveaux sous-marins du type Borei (8 sont prévus) est désormais opérationnelle avec les nouveaux missiles balistique Bulava.

Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie