Défense
Le sonar BlueWatcher intégré sous la coque du Surcouf
ABONNÉS

Actualité

Le sonar BlueWatcher intégré sous la coque du Surcouf

Défense

Le Surcouf, qui entame la dernière ligne droite de son arrêt technique majeur débuté à Toulon en septembre, devient la première frégate française du type La Fayette à être dotée d’un sonar. Les équipes de Thales et de Naval Group ont achevé l’intégration d’un système BlueWatcher sous sa coque, à l’occasion du passage en cale sèche du bâtiment.

Ce chantier spécifique, conduit en marge de l’ATM de la frégate géré par STX France, a nécessité la découpe d’une brèche, la création d’un surbau, l’installation du sonar abrité sous son dôme en composite, ainsi que le câblage à travers la coque jusqu’au central opération, où une console dédiée a été ajoutée. C’est la première fois que l’intégration d’un sonar sous la coque est menée sur un bâtiment de la marine française après sa construction, Naval Group et Thales ayant cependant déjà eu précédemment une expérience légèrement différente avec la mise en place d’un sonar 4110 dans un bulbe d’étrave adapté sur les dernières frégates du type F70 ASM. L’ajout du BlueWatcher sur le Surcouf a nécessité d’importantes études pour vérifier en particulier que les modifications ne fragilisent pas la structure et la capacité de résistance aux chocs de la coque, tout en choisissant le meilleur endroit pour optimiser les performances de détection et préserver l’hydrodynamisme de la carène. Sans oublier tous les aspects liés au cheminementdes câbles et à la console du sonar.  

 

 

Le dôme du BlueWatcher sous la coque de la frégate Surcouf (© DR)

Le dôme du BlueWatcher sous la coque de la frégate Surcouf (© DR)

 

Cette opération apporte à Naval Group et Thales un expérience intéressante, notamment dans le cadre du programme de modernisation des La Fayette, qui verra à partir de 2020 au moins trois des cinq frégates de ce type équipées d’un sonar de coque KingKlip Mk II, identique à celui dont disposeront les futures frégates de taille intermédiaire (FTI). Les études, travaux et techniques d’installation seront néanmoins différents puisque le KingKlip Mk II n’utilise pas la même technologie et est nettement plus volumineux que le BlueWatcher, dont on peut apprécier la compacité sur les photos illustrant cet article.

Alors que le Kingklip est sonar « classique » à transducteurs possédant une fonction directive, le BlueWatcher est, du fait de la reprise de l’antenne en « étoile » du FLASH, un système panoramique. Ce nouveau sonar hérite de la densité de puissance (signal fort émis sur de petits volumes) du FLASH et bénéficie de technologies éprouvées à la mer. Avec des performances très intéressantes, dont une portée largement supérieure à ‎10km. 

 

Le BlueWatcher (© THALES)

Le BlueWatcher (© THALES)

 

Si Thales s’est appuyé sur son sonar trempé aéroporté pour concevoir le BlueWatcher, dévoilé pour la première fois fin 2014, c’est aussi pour des questions de compacité. Il s’agit en fait de l’un des grands enjeux ayant poussé l’électronicien français à développer ce nouveau système, optimisé pour pouvoir être intégré sur des bâtiments de faible tonnage, typiquement de petits navires de combat, des patrouilleurs hauturiers et même des unités côtières. Thales a d’ailleurs imaginé une solution complète, permettant de combiner sur une plateforme de seulement 300 tonnes le BlueWatcher ainsi que le Captas-1, son nouveau sonar remorqué ultra-compact.

Indépendante du programme de rénovation des FLF, l’intégration du BlueWatcher sur le Surcouf va, en fait, servir à l’expérimentation de ce nouveau sonar, qui va connaitre avec cette frégate de la Marine nationale son premier déploiement en conditions opérationnelles et dans la durée (l’expérimentation devrait durer deux ans). Il en résultera, pour le groupe d’électronique, un précieux retour d’expérience sur ce nouveau produit, qui bénéficiera dès lors du label « éprouvé à la mer ». Ce sera aussi, pour les marins français, l’occasion de disposer d’une plateforme supplémentaire dotée de moyens de détection sous-marine et de commencer à utiliser cette capacité dans la perspective du programme de rénovation des frégates du type La Fayette.

 

La frégate Surcouf (© MARINE NATIONALE - GREGOIRE CHAUMEIL

La frégate Surcouf (© MARINE NATIONALE - GREGOIRE CHAUMEIL)

Thales Marine nationale