Défense
Le sous-marin Ouessant quitte Brest sur le pont d'un cargo

Actualité

Le sous-marin Ouessant quitte Brest sur le pont d'un cargo

Défense

Trente-trois ans après sa mise en service, le sous-marin d'attaque Ouessant fait ses adieux à La France. Vendredi, le cargo Fairpartner, spécialisé dans la prise en charge de colis hors normes, est arrivé à Brest afin d'embarquer l'Ouessant sur son pont. Construit en 2004 par le groupe Damen, le Fairpartner, de la compagnie néerlandaise Jumbo Shipping, mesure 144.2 mètres de long pour 26.6 mètres de large. Il est doté de deux impressionnantes grues dont la capacité de levage combinée est de 1800 tonnes. L'opération de chargement, menée dans le port de commerce, devait être achevée hier soir, ouvrant la voie au départ du convoi vers l'Asie.

Le Ouessant  (© : MER ET MARINE)
Le Ouessant (© : MER ET MARINE)

Le mois dernier, l'acte de transfert de propriété du sous-marin Ouessant a été signé entre les autorités françaises et malaisiennes. La Malaisie a repris le bâtiment afin de le transformer en musée à Klebang. Car c'est à bord de l'Ouessant qu'ont été formés, durant quatre ans, les premiers sous-mariniers malaisiens.
Construit à Cherbourg et mis en service en 1978, l'Ouessant est l'un des quatre sous-marins d'attaque à propulsion diesel du type Agosta. Long de 67.6 mètres pour un déplacement de 1725 tonnes en plongée, ce bateau était armé par un équipage de 54 marins et disposait de 4 tubes de 550mm pour la mise en oeuvre de 20 torpilles et missiles antinavire Exocet SM39. Désarmé en 2001, l'Ouessant avait repris du service quatre ans plus tard, après une mise à niveau effectuée par DCNS, pour les besoins du contrat Scorpène Malaisie. Le bâtiment a, ainsi, assuré la formation à la mer des premiers équipages des deux nouveaux bâtiments commandés par la marine malaisienne, qui ne disposait pas jusque là de sous-marins. Au total, 146 hommes ont obtenu leur qualification de sous-marinier lors des 42 sorties à la mer et plus de 9100 heures de plongée réalisées entre 2005 et 2009, année de la livraison du premier Scorpène malaisien, le Tunku Abdul Rahman, suivi l'année suivante par son sistership, le Tun Razak
__________________________________________________

- Voir les photos du chargement sur le site du Télégramme

Marine nationale