Croisières et Voyages
Le Star Breeze remis à l’eau après jumboïsation

Actualité

Le Star Breeze remis à l’eau après jumboïsation

Croisières et Voyages

Arrivé en octobre dernier au chantier Fincantieri de Palerme pour y être allongé de plus de 25 mètres, le Star Breeze,  de la compagnie américaine Windstar Cruises, a été remis à l’eau. Long jusque-là de 133.8 mètres pour une largeur de 19.2 mètres et une jauge de 9975 GT, le navire a vu sa longueur passer à un peu plus 159 mètres et sa jauge à 13.000 GT, suite à l’ajout en son centre d’une section de 25.6 mètres produite en amont. Pour l’intégrer, la coque a été coupée en deux, l’avant et l’arrière étant écartés puis l’ensemble resoudé autour du nouveau module.

 

(© : FINCANTIERI)

(© : FINCANTIERI)

 

Grâce à cette jumboïsation, le nombre de cabines passe à 156, contre 106 précédemment, pour une capacité portée de 212 à 312 passagers. En plus de cet allongement, le navire est complètement modernisé et bénéficie de certaines modifications. Les espaces publics et cabines existantes sont remis à neufs, deux nouveaux restaurants seront proposés, de même que de nouvelles boutiques. Le centre de fitness est agrandi et le Spa reconstruit.

Initialement, la remise en service du Star Breeze, construit en 1989 en Allemagne, devait intervenir en février. Mais, peu après le début des travaux, de l’amiante a été découvert à bord. Ce qui a obligé Fincantieri à interrompre en décembre le chantier, le temps que les matériaux incriminés soient extraits dans les conditions drastiques prévues par la règlementation. En janvier, la livraison du navire avait été reportée à début mai. Sauf qu’entretemps s’est ajoutée la crise du coronavirus et l’arrêt total des activités non essentielles en Italie pendant plus d’un mois de confinement. Un nouveau retard qui n’est toutefois pas dramatique pour l’armateur du navire, qui a décidé la poursuite de prolonger la suspension de ses activités cet été en raison du Covid-19. Sa flotte ne devrait reprendre que progressivement du service qu’à partir de septembre. Actuellement, le Star Breeze est proposé fin octobre pour des croisières vers la Grèce, Israël et l’Egypte.

Le programme de refonte de ses deux sisterships est aussi impacté, du fait de la crise et bien sûr de l’amiante, pour lequel une intervention similaire devra être conduite. En janvier, la remise en service du Star Legend (1992) avait été repoussée au 30 août au lieu du 28 juin et celle du Star Pride (1988) au 29 novembre, soit 13 jours après la date prévue. Un calendrier qui va encore glisser. Sur son site, Windstar ne commercialise en tous cas plus de croisière sur ces deux navires avant 2021.

Pour mémoire, ces trois unités ont été rachetées en 2014 et 2015 à Seabourn Cruises, leur compagnie d’origine. Leur refonte est conduite dans le cadre d’un investissement de 250 millions de dollars.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien