Défense
Le successeur du BSAD Alcyon est arrivé à Brest

Actualité

Le successeur du BSAD Alcyon est arrivé à Brest

Défense
Marine Marchande

Remplaçant du bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution (BSAD) Alcyon, qui était affrété par la Marine nationale auprès de Bourbon depuis 1988, le VN Sapeur est arrivé mercredi matin à Brest. Cet ancien remorqueur ravitailleur releveur d’ancre (AHTS), auparavant connu sous le nom de Normand Jarl, a été racheté à l’armement norvégien Solstad par la société française SeaOwl. C'est elle qui a décroché le marché de remplacement de l’Alcyon.

 

L'Alcyon déployant un barrage antipollution (© MARINE NATIONALE)

L'Alcyon déployant un barrage antipollution (© MARINE NATIONALE)

 

Dès son arrivée à la pointe Bretagne, l’ex-Normand Jarl, qui a été ré-immatriculé en France, avec Lorient pour port d’attache, est entré dans la forme 1 du chantier Damen Shiprepair Brest. Il va y bénéficier d’un arrêt technique permettant de le gréer en BSAD. Le navire va notamment recevoir une chaudière destinée à réchauffer le pétrole qu’il pourrait être amené à pomper sur des navires accidentés ou ayant fait naufrage. D’une capacité de levage de 23 tonnes, la grue de l’Alcyon, propriété de la Marine nationale, sera également montée à bord. Dans sa nouvelle configuration, le bâtiment pourra mettre en œuvre différents moyens de lutte contre la pollution, dont des bras écrémeurs et des barrages flottants. Au cours de son passage en cale sèche, les bandes tricolores caractéristiques de bâtiments affectés à l’action de l’Etat en mer seront par ailleurs peintes sur la coque. La mise en service du nouveau BSAD brestois est prévue début juillet.

 

Le VN Sapeur (© MICHEL FLOCH)

Le VN Sapeur (© MICHEL FLOCH)

 

Adoptant le design UT 712, l’ex-Normand Jarl, livré en 1985 par le chantier norvégien Ulstein, mesure 75 mètres de long et 16.6 mètres de large. Doté de deux moteurs Wärtsilä 12V32D pour puissance totale de 12.000 cv, ainsi que trois propulseurs en tunnel, il peut atteindre la vitesse de 16 nœuds. Le VN Sapeur est équipé de moyens de lutte contre les incendies et présente une capacité de traction au point fixe de 150 tonnes, nettement supérieure à celle de l’Alcyon (60 tonnes) et presque équivalente à celle des Abeille Flandre et Abeille Languedoc (160 tonnes).

 

Le VN Sapeur (© MICHEL FLOCH)

Le VN Sapeur (© MICHEL FLOCH)

 

Pour armer son nouveau navire, SeaOwl a recruté une vingtaine de marins français. Cela porte ses effectifs à une cinquantaine de navigants, la société exploitant déjà, à Brest, le navire plastron VN Partisan (battant pavillon britannique mais armé par un équipage français). L’autre bateau de SeaOwl dédié à l’entrainement des forces navales, le VN Rebel, basé à Toulon, sera par ailleurs remplacé au premier trimestre 2016. Son successeur ne devrait pas, comme son aîné, être immatriculé en Italie mais arborer le pavillon français. 

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française