Défense
Le Super Etendard fait ses adieux au porte-avions

Actualité

Le Super Etendard fait ses adieux au porte-avions

Défense

Le célèbre avion de combat de l’aéronautique navale française a achevé hier sa dernière mission avec le Charles de Gaulle. De retour de quatre mois de déploiement entre la Méditerranée et le golfe Persique, où ils ont participé aux opérations contre le groupe terroriste Daech en Irak et en Syrie, les 8 derniers Super Etendard Modernisés (SEM) encore opérationnels ont été catapultés dans la matinée du porte-avions, arrivé au large de Toulon, pour rejoindre la base de Landivisiau, dans le Finistère. C’est le commandant de la 17F, ultime flottille de la Marine nationale à mettre en œuvre cet appareil, qui a quitté en dernier le Charles de Gaulle.

 

Derniers catapultages hier matin (© MARINE NATIONALE)

Derniers catapultages hier matin (© MARINE NATIONALE)

 

En guise d’adieux, les SEM, accompagnés de Rafale Marine et d’un Hawkeye, ont volé en formation au-dessus du bâtiment avant de prendre la direction de la Bretagne.

 

SEM et Rafale Marine hier matin (© MARINE NATIONALE)

SEM et Rafale Marine hier matin (© MARINE NATIONALE)

 

Alors que la 17F ne comptait plus cette année plus que 16 SEM en parc, dont la moitié en ligne, la flottille va achever sa transformation sur Rafale Marine, dont la 11F et la 12F sont déjà équipées. Le retrait du service du SEM interviendra officiellement cet été, une cérémonie étant prévue en juillet à Landivisiau.

Après sa mission Agapanthe 2 en Méditerranée et dans le Golfe, le Charles de Gaulle devrait normalement être de nouveau déployé d’ici la fin de l’année, à l’issue d’un arrêt technique courant à Toulon. Si tel est le cas, le bâtiment partira pour la première fois avec une chasse embarquée constituée uniquement de Rafale, complétés par des avions de guet aérien Hawkeye et des hélicoptères.

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

 

C’est donc une page d’histoire qui s’est tournée hier. Conçu par Dassault Aviation et produit à 85 exemplaires, dont 14 pour l’Argentine, le Super Etendard est entré en service en 1978. Dérivé de l’Etendard IVP, cet appareil destiné à la lutte antinavire et l’attaque au sol a été spécialement conçu pour être mis en œuvre à partir de porte-avions. Il sert dès lors sur les Clémenceau et Foch, avant d’embarquer sur le Charles de Gaulle, mis en service en 2001. Entretemps, le Super Etendard a bénéficié de différentes modernisations. La dernière en date, appelée standard 5, a été réalisée sur 35 avions, devenus SEM à partir de 2006. 

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

 

En près de 38 ans de service, le Super Etendard a participé à une douzaine de grandes opérations. Au début des années 80, il est engagé au Liban et en Syrie, effectuant notamment le fameux raid de Baalbek, puis intervient en ex-Yougoslavie dans les années 90 et en Afghanistan à partir de 2001. En 2011, les SEM participent à l’opération Harmattan en Libye et achèveront leur carrière avec les deux interventions successives du Charles de Gaulle contre le groupe terroriste Daech en Irak et en Syrie. 

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française