Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages

Actualité

Le Superstar Virgo transféré chez Dream Cruises en 2019

Croisières et Voyages

La compagnie asiatique Star Cruises va perdre son plus grand et plus récent paquebot, le SuperStar Virgo, qui sera transféré en avril 2019 à une autre filiale du groupe Genting Hong Kong. C’est Dream Cruises qui va récupérer ce navire de 75.300 GT et 935 cabines sorti en 1998 du chantier Meyer Werft de Papenburg, en Allemagne. Il s’ajoutera aux deux paquebots neufs avec lesquels Dream Cruises, créée il y a deux ans, a débuté son activité : le Genting Dream et le World Dream (151.300 GT, 1686 cabines), livrés en 2016 et 2017 par le même constructeur que le SuperStar Virgo.

 

Le World Dream à Hong Kong (© MER ET MARINE - KI)

Le World Dream à Hong Kong (© MER ET MARINE - KI)

 

Initialement, Star Cruises devait voir sa flotte renouvelée avec les paquebots géants du projet Global Class (204.000 GT, 2500 cabines), dont la tête de série a été mise sur cale le 11 septembre par les chantiers allemands MV Werften (ex-Nordic Yards). Ces derniers ont été rachetés en 2015 par Genting HK pour permettre au groupe de disposer de son propre outil industriel afin de développer les flottes de ses filiales Star Cruises, Dream Cruises et Crystal Cruises. Mais les Global ont finalement été réattribués à Dream Cruises.

Ne va donc rester à Star Cruises qu’une flotte très réduite et ancienne, puisque la compagnie n'aligne en dehors du SuperStar Virgo que les SuperStar Gemini (50.700 GT, 765 cabines), SuperStar Aquarius (51.300 GT, 756 cabines), SuperStar Libra (42.300 GT, 718 cabines), SuperStar Pisces (40.000 GT, 590 cabines) et The Taipan (3400 GT, 32 cabines). Des navires de taille réduite et qui commencent à sérieusement à vieillir, puisque qu’ils sont entrés en service entre 1988 et 1992. Une flotte très éloignée donc des standards offerts par les bateaux plus modernes. Et Star Cruises ne peut même plus compter sur l’ensemble de sa capacité puisque sa maison-mère a décidé de sortir d’exploitation le SuperStar Libra, qui a rejoint le mois dernier le port allemand de Wismar, là où se trouve l’un des trois chantiers de MV Werften. Il sert maintenant d’hôtel flottant pour 1400 personnels travaillant sur le projet Global.

Autant dire que l’avenir de Star Cruises parait de plus en plus incertain. Genting pourrait bien décider de favoriser la montée en puissance de Dream Cruises en mettant un terme à sa filiale historique dans la croisière, créée en 1996 et restée longtemps le seul grand opérateur du marché asiatique.

 

Genting (MV Werften, Star Cruises)