Défense

Actualité

Le Surcouf appréhende 12 pirates au large de la Somalie

Douze pirates ont été interpellés par la marine française au large de la Somalie. Leur interception a été menée à bien par la frégate Surcouf et une de ses homologues américaines, l’USS Halyburton. Les deux bâtiments sont intervenus après une tentative d’attaque menée dans la soirée du 5 janvier sur un navire marchand. Alors que celui-ci évoluait à 260 milles des côtes somaliennes, l’équipage a envoyé un appel de détresse, expliquant qu’il faisait face à une embarcation rapide avec, à son bord, une demi-douzaine d’hommes armés, notamment de lance-roquettes.  Par chance, le navire de commerce, grâce à des manœuvres d’évitement, a empêché les pirates de l’aborder. Ceux-ci ont, finalement, renoncé à l’attaque.

 

La frégate USS Halyburton (© US NAVY)

 

Pendant ce temps, les forces de lutte contre la piraterie de l’OTAN (opération Ocean Shield) et de l’Union Européenne (opération Atalante) dépêchaient des moyens sur zone, en l’occurrence l’USS Halyburton et le Surcouf, appuyés par un avion de patrouille maritime allemand. A une distance de 80 milles, la frégate américaine a dépêché sur zone son hélicoptère Seahawk, qui est parvenu à repérer un bateau remorquant un esquif. Plus proche, le Surcouf s'est dirigé vers le convoi et a intercepté ces embarcations. L’équipe de visite du bâtiment français est monté à bord et a appréhendé 12 hommes, qui ont été conduits sur la frégate. En fonction des preuves collectées par les marins français, des poursuites pourront être engagées à l'encontre de ces individus.

Piraterie Marine nationale