Défense
Le système de sauvetage européen de sous-marins entre en service

Actualité

Le système de sauvetage européen de sous-marins entre en service

Défense

La pleine capacité opérationnelle du Nato Submarine Rescue System (NSRS) a été prononcée le 4 mars, marquant l'entrée en service du premier dispositif européen de sauvetage de sous-marins. Porté par la France, la Grande-Bretagne et la Norvège, ce programme a été lancé en 2004. Réalisé par Rolls-Royce, le NSRS est basé à Faslane et peut être déployé partout dans le monde pour porter assistance à un sous-marin en détresse. Le système se compose d'un robot d'intervention télé-opéré (IROV), un sous-marin de sauvetage (SRV) et un complexe hyperbare (TUP). L'ensemble est conçu pour être aérotransportable et mis en oeuvre, en mer, par deux navires de soutien, l'un dédié à l'intervention et l'autre au sauvetage. En France, deux bâtiments de la Marine nationale ont été qualifiés comme navires supports à l'issue d'exercices menés avec le NSRS. Il s'agit de l'Argonaute, à Brest, et du Jason, à Toulon.

Le SRV sur le Jason (© : MARINE NATIONALE)
Le SRV sur le Jason (© : MARINE NATIONALE)

Le SRV sur un sous-marin (© :
Le SRV sur un sous-marin (© : EMMANUEL DONFUT/ BALAO)

« La mise en oeuvre du NSRS nécessite, de la part des trois nations propriétaires, la mise à disposition d'une équipe internationale d'environ 72 personnes, mobilisable en 24 heures dans le monde entier. Ainsi, trente-deux officiers, officiers-mariniers, médecins et infirmiers de la Marine nationale constituent l'équipe d'alerte française. Concrètement, le NSRS est aérotransporté jusqu'à la zone concernée puis embarqué avec son équipage sur un navire-support. Le premier module, le robot d'intervention télé-opéré prépare l'arrivée du second module, le sous-marin de sauvetage qui débute ses rotations au plus tard 72 heures après l'alerte. Chaque rotation permet de remonter jusqu'à 15 rescapés », explique la Marine nationale.
Pouvant être déployé par mer de force 6, le SRV est conçu pour intervenir jusqu'à 610 mètres de profondeur.
Le 27 février, le NSRS a quitté Faslane pour mener un important exercice en Norvège, au large de Bergen. Un autre entrainement est prévu du 28 mai au 10 juin au large de Carthagène, en Espagne, dans le cadre de l'exercice Bold Monarch, organisé par l'OTAN tous les trois ans.
______________________________________________

- Voir notre dossier sur le NSRS

Le NSRS est aérotransportable (© : ROYAL NAVY)
Le NSRS est aérotransportable (© : ROYAL NAVY)

Le NSRS est aérotransportable (© : ROYAL NAVY)
Le NSRS est aérotransportable (© : ROYAL NAVY)

Le NSRS est aérotransportable (© : ROYAL NAVY)
Le NSRS est aérotransportable (© : ROYAL NAVY)

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française