Défense
Le système Goalkeeper modernisé

Actualité

Le système Goalkeeper modernisé

Défense

Le système d’autodéfense à courte portée Goalkeeper a réussi ses tests d’acceptation en mer suite à son programme de modernisation, acté en 2012 par la marine néerlandaise. « Les essais réalisés avec différentes cibles aériennes ont permis de tester les capacités de détection, de poursuite et d’élimination de cibles aériennes Banshee et de drones à réaction, avec des trajectoires de vol rectilignes et louvoyantes en approche. La même procédure a été mise en œuvre pour les objectifs de surface, avec des drones Sprite II de QinetiQ », précise Thales, en charge du projet. Les essais ont eu lieu à bord du transport de chalands de débarquement Johan de Witt.

Développé à partir de 1975 par la société néerlandaise Signaal (filiale de Philips reprise en 1990 par Thomson CSF, devenu Thales Nederland) et l’Américain General Electric, le Goalkeeper est un système automatique de défense antiaérienne et antimissile à très courte portée. Il comprend, en un seul module de 6.4 tonnes, un radar et une conduite de tir, pour la veille, l’acquisition et la poursuite, un calculateur, six canons associés de 30mm et une réserve pouvant contenir près de 2000 munitions. Offrant une cadence de tir de 4200 coups par minute, le Goalkeeper, cousin du Phalanx américain, présente une portée d’environ 2000 mètres. La modernisation des systèmes a notamment porté sur les équipements optiques et radar, permettant au Goalkeeper de demeurer en service au cours de la prochaine décennie.

En tout, la marine néerlandaise dispose de 16 Golkeeper, installés sur les quatre frégates du type LCF (2 systèmes par bâtiment), les deux frégates de la classe M (1 système), les transports de chalands de débarquement Rotterdam et Johann de Witt (2 systèmes) et le bâtiment de transport logistique et de ravitaillement Karel Doorman (2 systèmes). Cette arme est, par ailleurs, en service en Belgique (frégates Léopold Ier et Louise Marie), en Grande-Bretagne (TCD Albion et Bulwark), au Qatar (patrouilleurs type Vita), aux Emirats Arabes Unis (patrouilleurs type FPB 62) ou encore en Corée du sud (destroyers type KDX 1, KDX 2 et KDX 3, porte-hélicoptères d’assaut Dokdo). En tout, 63 systèmes ont été à ce jour produits.

 

 

 

Thales | Actualité maritime du géant de l'électronique Marine néerlandaise | Actualité de la Koninklijke Marine