Marine Marchande
Le tanker norvégien BW Austria échappe aux pirates somaliens

Actualité

Le tanker norvégien BW Austria échappe aux pirates somaliens

Marine Marchande

Tirs de roquettes, course poursuite avec des esquifs tentant de l'aborder... L'un des tankers de la compagnie norvégienne BW Gas a eu « chaud », il y quelques jours, alors qu'il naviguait en océan Indien. A 320 nautiques au sud-est de Mascate, le BW Austria a été attaqué le 6 janvier par un groupe de pirates. A bord de deux esquifs, ces derniers ont tiré des roquettes et tenté d'aborder le navire, long de 226 mètres et pouvant transporter 84.600 m3 de GPL. L'équipage a suivi les mesures - dites BMP pour Best Management Practices - préconisées dans ce type d'évènement (maintient du bateau à pleine vitesse, manoeuvres d'évitement...). Les barbelés disposés autour de la coque du tanker semblent également avoir dissuadé les pirates de l'aborder. Parti de Ras Laffan, le BW Austria, avec un chargement de 46.200 tonnes de GPL, a poursuivi sa route vers la Thaïlande une fois la menace écartée. Selon BW Gas, « il n'y a pas de blessé parmi l'équipage ni de dommages sur l'environnement ».
En dehors de la mauvaise rencontre du BW Austria, le 6 janvier également, un autre navire, le pétrolier Front Warrior, échappait lui aussi à une attaque dans le même secteur. L'équipage du navire, équipé lui aussi de barbelés, a pu déjouer l'assaut en utilisant, notamment, des lances à incendie. « Ces deux incidents démontrent l'importance des mesures BMP pour dissuader et mettre en échec les attaques de pirates », estime l'état-major de l'EU-NAVFOR, force navale européenne déployée dans le cadre de l'opération Atalante de lutte contre la piraterie.

Piraterie