Vie Portuaire

Actualité

Le terminal croisière de Pointe-à-Pitre inauguré avec le Brillance of the Seas

Vie Portuaire

C’est à l’occasion de la première escale du paquebot Brillance of the Seas, qui propose tout l’hiver des embarquements à Pointe-à-Pitre pour des traversées d’une semaine dans les Antilles, que le Port Autonome de la Guadeloupe a inauguré son nouveau terminal croisière. L’utilisation de l’île française comme tête de ligne par plusieurs compagnies, comme Royal Caribbean International et MSC, va entrainer une hausse du trafic de passagers de plus de 50% à Pointe-à-Pitre pour la saison 2012/2013. Les perspectives de croissance de l’activité croisière ont poussé le PAG à investir dans ses infrastructures. L’autorité portuaire a, ainsi, investi 1.4 million d’euros dans le hall d’accueil des croisiéristes et ses abords. Doté notamment d’un bar et d’un village consacré à l’artisanat local, le terminal a bénéficié d’importants travaux de réaménagements. Sa capacité d’accueil a été accrue, passant à 2000 personnes, alors que la salle d’embarquement a été relookée. L’espace consacré aux bagages a été doublé, les sanitaires bénéficient désormais d’un accès pour les personnes à mobilité réduite,  des cheminements piétons délimités et des trottoirs couverts ont été créés, ainsi que des espaces paysagers.

 

Inauguration du nouveau terminal, le 14 novembre (© PAG)

 

Salle d'embarquement (© PAG)

 

Le terminal croisière de Poite-à-Pitre (© PAG)

 

Paquebot de Costa Croisières à Pointe-à-Pitre (© PAG)

 

80 escales programmées sur la saison

 

D’autres aménagements garantissent quant à eux une meilleure accessibilité : des parkings pour les taxis ainsi que des couloirs de bus permettant une fluidification de la circulation, le déplacement des lieux d’embarquement facilitant l’accès à bord. Par ailleurs, avec un matériel performant et spécialisé, un renforcement des points de contrôle a été initié. Le PAG est, ainsi, apte à garantir aux compagnies un haut niveau de sécurité, allant au-delà des exigences de contrôle réglementaires en contrôlant au sol, avant embarquement, 100% des croisiéristes empruntant ses installations. En améliorant ses infrastructures de croisières le Port Autonome de la Guadeloupe entend soutenir ce secteur essentiel de l’économie locale, précise le PAG, qui attend 80 escales de navires de croisière durant cette saison.

 

Le port de Pointe-à-Pitre (© PAG)

 

On notera que pour sa première escale à Pointe-à-Pitre, le Brillance of the Seas (voir notre reportage sur ce navire) a embarqué 300 passagers français. Le positionnement du navire de RCI en Guadeloupe remporte un beau succès puisque, selon la compagnie, presque toutes les cabines allouées au marché tricolore sur ce navire cet hiver (10 départs entre le 14 novembre 2012 et le 20 avril 2013) ont été vendues, avec notamment intérêt de la clientèle antillaise de Royal. Comme ce fut le cas pour les paquebots exploités cet été au départ de France, des efforts en direction des passagers francophones (chaines de télévision, programmes, annonces en Français…) ont été consentis sur le Brillance of the Seas.

Ports antillais