Vie Portuaire
Le terminal multimodal du Havre a du mal à démarrer

Actualité

Le terminal multimodal du Havre a du mal à démarrer

Vie Portuaire

Le projet, démarré en 2012, a été l'un des plus gros chantiers récents du Havre. Le terminal multimodal démarre avec beaucoup de retard ses activités et ce, alors que son exploitant Le Havre Terminal Exploitation, est en redressement judiciaire depuis le 23 octobre.

Le terminal, situé au pied du pont de Normandie, a été conçu pour pouvoir faciliter l’acheminement fluvial et ferroviaire des conteneurs vers et depuis Port 2000 : deux postes à quai pour les péniches de transport, 8 voies ferroviaires avec des équipements pouvant former jusqu’à 20 trains par jours, une aire de stockage de 2600 boîtes… le terminal, imaginé au début des années 2010, a été prévu pour pouvoir traiter 500.000 EVP par an et fluidifier les transports du port du Havre vers son hinterland. Plusieurs opérateurs ( Naviland Cargo – groupe SNCF, Novatrans – groupe Charles André, Green Modal – CMA CGM et Logiseine – CFT) se sont donc unis pour fonder la société exploitante LHTE.

Plus d’un an de retard

Normalement prévu pour démarrer son activité fin 2014, l’équipement, d’un coût de 137 millions d’euros, a été livré début 2015 par Le Havre Terminal Trimodal (LH2T), maître d’œuvre aux côtés du Grand Port Maritime du Havre. Et depuis, ça n’a pas beaucoup bougé. Une première tentative d’exploitation a été écourtée au printemps, en raison de problèmes techniques.

Un nouveau démarrage a eu lieu, début décembre, avec la mise en route des infrastructures fluviales. Le trafic ferroviaire devrait, quant à lui, commencer début 2016.

Port du Havre