Défense
Le Terrible apte au lancement du M51 en conditions opérationnelles

Actualité

Le Terrible apte au lancement du M51 en conditions opérationnelles

Défense

Le nouveau sous-marin nucléaire lanceur d'engins français a réalisé samedi, avec succès, un nouveau tir d'essai de missile balistique M51. Ce dernier ne comportait, bien évidemment, pas de charge nucléaire. Le nouveau tir est intervenu alors que Le Terrible se trouvait en baie d'Audierne (Finistère). « Cet essai valide la capacité du Terrible à réaliser un tir en conditions opérationnelles. Cette réussite démontre à nouveau l'excellence de la haute technologie que la DGA, la Marine nationale et les industries françaises mettent en oeuvre dans ce domaine », souligne la Direction Générale de l'Armement (DGA).
Le M51 a été suivi tout au long de sa phase de vol par les moyens du centre « DGA essais de missiles » de Biscarrosse et de Quimper, et par le bâtiment d'essais et de mesures Monge. La zone de retombée se situe au centre de l'Atlantique Nord, à plusieurs centaines de kilomètres de toute côte.
Ce nouvel essai réussi ouvre la voie à la prochaine admission au service actif du Terrible, quatrième et dernier SNLE du type Le Triomphant. Réalisé par DCNS, à Cherbourg, ce bâtiment dispose, par rapport à ses trois aînés (entrés en service entre 1999 et 2004) d'importantes améliorations. La première est bien entendu l'emport de 16 missiles M51, en lieu et place des M45 dont sont dotés Le Triomphant, Le Téméraire et Le Vigilant. Le nouveau missile présente, notamment, une portée nettement accrue (donnée à 9000 kilomètres). Le Terrible embarque également un système de combat de nouvelle génération (SYCOBS), qu'il partagera avec les futurs sous-marins nucléaires d'attaque du type Barracuda.

Missile M51 (© : DGA)
Missile M51 (© : DGA)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française