Marine Marchande

Fil info

Le Thalassa de Genavir en arrêt technique à Lorient

Marine Marchande

Programmé sur les tablettes du port de commerce de Kergroise pour le 9 novembre, le navire océanographique Thalassa (74 m), propriété de l’Ifremer, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, est arrivé plus tôt que prévu à Lorient.

Le bateau, armé par Genavir, le Groupement pour la gestion de navires de recherche, a été victime, selon nos informations, "d’un problème électrique qui impactait la propulsion moteur".

La durée de l'arrêt pas connue

Localisée dans le golfe de Gascogne, l’unité a dû se dérouter sur Lorient "à une vitesse de quatre nœuds", soit 7,4 km/h ! La Thalassa a accosté, hier, en milieu de matinée. Après 36 heures de trajet.

La durée de cet arrêt technique "forcé", confirmé par Ifremer, n’est pas connue. Les experts doivent plancher sur le problème et réparer.

Le navire devrait rester, a minima, trois jours à quai, mais l’escale pourrait se prolonger en fonction des travaux à réaliser et des incontournables essais en mer.



Un article de la rédaction du Télégramme