Défense
Le Tigre valide sa capacité de projection à partir d'un porte-hélicoptères

Actualité

Le Tigre valide sa capacité de projection à partir d'un porte-hélicoptères

Défense

Le bâtiment de projection et de commandement Mistral rentre ce matin à Toulon après avoir accueilli, cette semaine, le nouvel hélicoptère de combat de l'armée de Terre (voir les images dans cet articles). Accompagné de deux Puma et deux Gazelle, deux Tigre ont embarqué sur le BPC. Le nouveau fleuron de l'aviation légère de l'armée de terre (ALAT) menait à cette occasion la troisième et dernière phase de son expérimentation tactique (EXTA 3), lui permettant de valider sa capacité de projection à partir d'un bâtiment porte-hélicoptères. Pendant cette semaine de manoeuvres, des instructeurs du Groupement aéromobilité de la section technique de l'armée de terre (GAMSTAT) ont transmis leur savoir-faire aux personnels navigants du 5ème Régiment d'hélicoptères de combat (RHC) de Pau; ainsi qu'à l'équipage du Mistral. Au menu : exercices d'appontage pour les pilotes, séances de « roulage » des engins dans le hangar et de pliage des pales pour les techniciens du bord et ceux de l'ALAT.

 Tigre sur le BPC Mistral  (© : MARINE NATIONALE)
Tigre sur le BPC Mistral (© : MARINE NATIONALE)

Point d'orgue de l'EXTA 3: une phase finale de tir réel avec roquettes et canons pour des tirs air-mer et air-sol. Ainsi, les deux Tigre se sont envolés le 10 décembre pour une séance de tirs de jour sur l'île du Levant et de nuit à Canjuers. La présence à bord du BPC de l'ALAT a permis « au Mistral de mettre en oeuvre une de ses principales capacités, la projection aéromobile, tout en renforçant les liens d'interopérabilité entre l'armée de Terre et la Marine nationale », explique le capitaine de vaisseau Didier Piaton, commandant du bâtiment.
Conçu par DCNS et livré en 2006, le BPC mesure 199 mètres de long pour un déplacement de 21.500 tonnes en charge. Son pont d'envol, d'une surface de 5200 m2, compte six spots d'appontage et est relié à un hangar par deux ascenseurs. En tout, 16 hélicoptères lourds peuvent être embarqués. Outre ces installations aéronautiques, le navire dispose d'un radier pouvant accueillir 4 chalands de débarquement et, à partir de 2011, deux Engins de débarquement amphibie rapide (EDA-R) dérivés du L-CAT de CNIM. Grâce à ses logements et ses ponts garages, le Mistral peut accueillir 450 hommes de troupe et 70 véhicules, dont 13 chars Leclerc.
La marine dispose d'un second bâtiment du même type, le Tonnerre, livré en 2007. Un troisième BPC sera mis sur cale le mois prochain aux chantiers STX de Saint-Nazaire, en vue d'une arrivée sur Toulon en 2011. La série s'achèvera avec une quatrième unité, qui sera commandée ultérieurement.

 Tigre sur le BPC Mistral  (© : MARINE NATIONALE)
Tigre sur le BPC Mistral (© : MARINE NATIONALE)

 Tigre sur le BPC Mistral  (© : MARINE NATIONALE)
Tigre sur le BPC Mistral (© : MARINE NATIONALE)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française