Construction Navale
Le torchon brûle entre STX et le gouvernement finlandais

Actualité

Le torchon brûle entre STX et le gouvernement finlandais

Construction Navale

Voir l’un des deux, ou même les deux paquebots de TUI commandés en Finlande annulés et, éventuellement, construits en France ? Ce serait à peine croyable, et pourtant, cette hypothèse, bien qu’à prendre avec la plus grande précaution tant l’affaire est complexe, ne serait pas totalement à exclure… Car en Finlande, la position du chantier de Turku, le plus grand du pays, semble se dégrader rapidement. Tout a commencé le mois dernier avec la crise née de la perte par STX Finland de la commande du troisième paquebot géant de la classe Oasis of the Seas, un mastodonte de 361 mètres de long, 227.000 GT de jauge et 2700 cabines qui sera finalement réalisé en France pour le compte de l’armateur américain Royal Caribbean. Depuis, le gouvernement finlandais est engagé dans un âpre bras de fer avec le constructeur STX Europe, filiale du groupe sud-coréen STX Corporation (via STX Shipbuilding), propriétaire depuis 2008 de STX Finland (Turku et Rauma) et actionnaire majoritaire de STX France (Saint-Nazaire). Alors que STX a publiquement réclamé un soutien plus important des pouvoirs publics finlandais en faveur de la construction navale, le torchon brûle désormais avec le gouvernement

Meyer Turku (ex-STX FINLAND) Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire