Marine Marchande
Le trafic en baisse à Marseille au mois de septembre

Actualité

Le trafic en baisse à Marseille au mois de septembre

Marine Marchande

Comme prévu, les chiffres du port autonome de Marseille (PAM) sont loin d’être brillants pour le mois de septembre. Sur le papier, les effets de la grève des agents du port (27 septembre – 10 octobre) ont été en partie contenus puisque la baisse n’est que de 0,3% avec 7,6 millions de tonnes de marchandises. Seulement voilà, certains secteurs stratégiques ont été touchés de plein fouet par le mouvement social. Ainsi, le trafic des hydrocarbures affiche une diminution de 3,8%. Ce résultat s’explique par la faiblesse des échanges de bruts et de produits raffinés mais aussi, bien entendu, par le blocus des terminaux de Fos-sur-Mer et Lavera durant quinze jours. Seuls 4,6 millions de tonnes ont été traités. La chute est encore plus notoire pour les marchandises diverses avec une baisse générale de 7,2% (1,2 million de tonnes) et une dégringolade de 12% pour les conteneurs (69.000 EVP). Dans ce secteur, le PAM mettra sans doute du temps à se relever, plusieurs entreprises ayant décidé suite à la grève d’abandonner Marseille pour débarquer leurs marchandises à Gênes et Barcelone.

Quelques lots de consolation

Heureusement pour le port provençal, quelques secteurs se portent bien et ont permis de limiter les dégâts en septembre. Les vracs solides et vracs liquides ont connu un excellent mois. La bonne activité du terminal sidérurgique permet aux vracs solides d'atteindre un trafic mensuel d'1,496 million de tonne soit 17.3% de hausse. Après août et mai, septembre est le 3ème meilleur mois de l'année pour les vracs liquides avec 270 000 t (+ 14%). Beaucoup plus étonnant, l’activité passagers reste dans le vert, malgré l’immobilisation des navires de la SNCM et l’annulation de nombreuses escales de paquebots. Par rapport à septembre 2004, cette activité a connu une augmentation générale de 3,7% le mois dernier avec 200.000 voyageurs. Le fléchissement du trafic international (-11%), est compensé par une explosion de 38% du trafic vers la Corse. Il faut dire que le mois de septembre 2004 avait été particulièrement mauvais pour les liaisons avec l’île de Beauté, en raison d’une précédente grève de la SNCM. Les croisières en revanche se portent bien avec, en cumul annuel, une hausse de 13% par rapport au score de 2004.
Sur l’année, le bilan du port autonome reste satisfaisant. Au cours des ç premiers mois, 72,39 millions de tonnes de marchandises ont transité par le PAM, soit une augmentation de 3,4% par rapport à la même période de 2004. Le mois d’octobre, avec 10 jours pleins de grève, s’annonce délicat, d’autant que le PAM a encore du mal à mesurer les retombées économiques du conflit.


Port de Marseille