Marine Marchande
Le train-ferry Kopernik part pour de nouveaux horizons grecs

Actualité

Le train-ferry Kopernik part pour de nouveaux horizons grecs

Marine Marchande

La semaine passée, l’un des derniers train-ferries polonais au nom emblématique de Kopernik est passé au large de nos côtes. Habitué des rotations en Baltique pour la compagnie Unity Line entre Swinoujscie (Pologne) et Ystad (Suède), le train-ferry a été remplacé il y a quelques semaines par le Copernicus qui n’est autre que l’ancien Puglia, un RoPax de la classe ViaMare acheté en Italie. Construit en 1977 à Bergen (Norvège) sous le nom de Rostock pour la East German Deutsche Reichsbahn, ce vétéran toujours maintenu en parfait état mais qui ne transportait plus beaucoup de wagons ces derniers temps est probablement appelé à entamer une nouvelle carrière après de grosses transformations en Grèce. Le cas s’était produit il y a un peu plus de deux ans pour l’ancien train-ferry Trelleborg de Hansa, puis Stena Line devenu Sunny. Ce dernier navigue aujourd’hui dans le golfe Persique aux côtés de l'ancien Corse de la défunte SNCM. En 1999, lorsque le Rostock est devenu Star Wind, il a subi des transformations au niveau de ses emménagements et de ses cabines à passagers. Puis devenu Vironia en 2005 avant de prendre le nom de Kopernik deux ans plus tard, il fut de nouveau transformé en 2008 pour augmenter sa capacité fret.

Avec 975 mètres linéaires de garage, dont 635 mètres dévolus au rail et 340 aux voitures, le Kopernik avait une capacité de 363 passagers – 280 en fauteuils et 83 en cabines (28) tandis que son équipage était composé de 36 personnes. Long de 158.3 mètres et large de 22.6, le Kopernik est propulsé par 4 diesels MAN (2 de 8 cylindres et 2 de 6 cylindres) développant une puissance de 12880 Kw et est équipé par deux propulseurs d’étrave de 600 Kw.

Texte et photos : Marc OTTINI

 

Le chargement de wagons à bord des train-ferries se fait via une ligne ferroviaire se raccordant au navire (MARC OTTINI)

Le chargement de wagons à bord des train-ferries se fait via une ligne ferroviaire se raccordant au navire (MARC OTTINI)

Le Galileusz est un sister-ship du Copernicus, successeur dans la flotte d’Unity Line du Kopernik (MARC OTTINI)

Le Galileusz est un sister-ship du Copernicus, successeur dans la flotte d’Unity Line du Kopernik (MARC OTTINI)