Vie Portuaire
Le transport ferroviaire se développe sur le port de Nantes Saint-Nazaire

Actualité

Le transport ferroviaire se développe sur le port de Nantes Saint-Nazaire

Vie Portuaire

En provenance du Centre de la France, l’un des premiers trains de colza opéré par OFP Atlantique est arrivé le 4 septembre sur le site de Cargill au terminal multivrac de Montoir-de-Bretagne. L’occasion pour le port de Nantes Saint-Nazaire et ses partenaires de donner un coup de projecteur sur ce mode de transport et encourager les industriels à y recourir. C’est donc le cas du groupe d’agroalimentaire Cargill qui achemine chaque année plus de 400.000 tonnes de colza et de tournesol vers les terminaux ligériens et est à ce titre un important pourvoyeur de fret sur rail. Ses approvisionnements en céréales représentent d’ailleurs plus d'un tiers du trafic ferroviaire du port de Nantes Saint-Nazaire. Pour mémoire, l’usine Cargill de Montoir est spécialisée dans la trituration du colza. Elle est venue renforcer l’offre de produits oléagineux proposés par Saint-Nazaire (tournesol) et Brest (colza et soja). Les huiles sont destinées principalement à l’usine de biodiesel de Diester Atlantique, située à proximité.

 

Déchargement de colza (© : NSNP)

Déchargement de colza (© : NSNP)

 

Des marchandises très diverses sur le rail

Mais bien d’autres types de marchandises peuvent transiter par le train et, ainsi, permettre un report modal désengorgeant les routes et contribuant à réduire l’impact environnemental du transport. A ce jour, onze sites industriels disposent d'installations terminales embranchées (ITE) sur le port de Nantes Saint-Nazaire, c'est-à-dire d'une desserte ferroviaire directe. Il s'agit de Descours et Cabaud, Invivo, et LBC sur les terminaux de Cheviré, de Yara France, Sea Invest et Invivo à Montoir, d'IDEA Groupe, STX France et AMD Solutions France à Saint-Nazaire. Cargill  possède quant à lui des ITE à Saint-Nazaire et Montoir.

En tout, 1.1 million de tonnes de marchandises ont transité sur le réseau ferré portuaire de Nantes Saint-Nazaire en 2014. L'ambition affichée des acteurs économiques ligériens est de multiplier ces volumes par trois à l'horizon 2020-2030.

 

(© : NSNP)

(© : NSNP)

 

OFP Atlantique en forte croissance

Une croissance que doit porter OFP Atlantique, détenu par EuroCargo Rail, ainsi que les ports de La Rochelle et Nantes-Saint-Nazaire. Créé en 2010, cet opérateur ferroviaire portuaire, le seul du genre en France, offre des services de traction ferroviaire complète pour les clients des ports de La Rochelle et de Nantes Saint-Nazaire sur le territoire français, pour de courtes, moyennes, et longues distances et pour tout type de produits : vracs liquides (produits pétroliers, engrais…), vracs solides (céréales, carbonate de calcium…), produits industriels (pâte à papier, bouteilles de verre…)

OFP Atlantique, qui ambitionne de traiter jusqu’à 1 million de tonnes de marchandises à l’horizon 2017/2018, a affiché l’an dernier une croissance de 41 % de ses volumes transportés, atteignant ainsi les 466.000 tonnes. Au printemps 2014, un premier trafic d'huile a notamment vu le jour entre la raffinerie de Donges et la coopérative agricole Centre Ouest Céréales, située à Chalandray (86). En neuf mois, près de 50.000 tonnes ont transité entre ces deux sites.

Port de Nantes Saint-Nazaire